Danemark, le véritable baromètre des Bleus

le
0
Danemark, le véritable baromètre des Bleus
Danemark, le véritable baromètre des Bleus

C'est la 14e fois que les Bleus vont affronter le Danemark et, bien souvent, le résultat de ce match donne une tendance sur l'avenir immédiat de l'équipe de France. Quand le match se déroule bien, la France s'offre une folie dans les semaines qui suivent. Quand la France chute face aux potes des frères Laudrup, on peut souvent s'attendre au pire dans la foulée. Ou comment le karma des Bleus est intimement lié aux Danois.

"Tout va bien, on est dans le vrai"
  • France – Danemark 1- 0 (Euro 84) Match d'ouverture de l'Euro organisé en France. Comme tout match inaugural, cela peut vite tourner au traquenard. Surtout que les Bleus sont désignés favoris de la compétition par tout le monde, y compris Diego Maradona. Et sans les présences des champions du monde italiens, de l'Angleterre, des Pays-Bas et de l'URSS – tous éliminés en qualification –, la voie s'annonce royale pour la bande à Platini. Pour ce faire, il faut quand même se coltiner le Danemark en lever de rideau. Des Danois qui s'étaient amusés des Bleus sept mois plus tôt à Copenhague (1-3). Et dans les années 80, les Scandinaves envoyaient du lourd sur le pré : Morten Olsen, Allan Simonsen, Preben Elkjær Larsen et une petite merveille de 20 piges : Michael Laudrup. Mais voilà, les Bleus n'ont plus perdu à domicile en match officiel depuis novembre 1971 (0-2 face à la Hongrie) et Hidalgo a déjà son onze type en main : Bats, Battiston, Bossis, Le Roux, Amoros, Tigana, Fernandez, Platini, Bellone, Domergue, Lacombe. Malgré un très bon début de match, les Bleus sont crispés et ne trouvent pas la faille. Il faut attendre la 78e minute, après un énorme rush de Jean Tigana, pour voir Michel Platini ouvrir la marque. Ça sera l'unique but du match. Une rencontre que la France terminera pourtant à 10 suite au rouge d'Amoros, qui prend Jespar Olsen pour un punching ball. Les Bleus sont lancés. La suite ? Un Platini de gala (9 buts en fin de compétition) et une victoire finale face à l'Espagne. Le premier grand titre de l'équipe de France.


  • France – Danemark 2-1 (Mondial 98) Après deux belles victoires face à l'Afrique du Sud et l'Arabie saoudite, l'équipe de France est assurée d'être qualifiée pour les 8es de finale de sa Coupe du monde. Pourtant, il faut se farcir le Danemark pour terminer en tête du groupe afin de zapper le Nigeria en huitième et surtout le Brésil en quart. Zidane est suspendu, Dugarry blessé, Aimé Jacquet va donc envoyer une équipe bis au front. Après Marseille et Paris, voilà les Bleus à Lyon. Les Bleus se méfient autant d'eux-mêmes que des frères Laudrup,...





  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant