Danemark : l'indignation provoquée par l'euthanasie d'un girafon agace

le
0
Marius, un an et demi, a été euthanasié dimanche 9 février 2014, au zoo de Copenhague, car son patrimoine génétique n'était pas assez intéressant.
Marius, un an et demi, a été euthanasié dimanche 9 février 2014, au zoo de Copenhague, car son patrimoine génétique n'était pas assez intéressant.

La vague d'indignation mondiale qui a suivi l'euthanasie d'un girafon au zoo de Copenhague pour des raisons génétiques agace fortement les internautes danois lundi. Pour eux, cette réaction du reste du monde a été hypocrite et politiquement correcte, alors que l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA) a jugé qu'il risquait d'engendrer des girafes consanguines. "Le monde entier est devenu dingue. Qu'est-ce qu'ils imaginent que les lions mangent les jours sans festin comme Marius ? Des choux de Bruxelles ?" écrivait Kristian Madsen, journaliste du quotidien de référence Politiken. "Marius a eu un bon endroit pour vivre au zoo pendant un an et demi. Il a vécu, et maintenant les lions sont heureux aussi et rassasiés", juge Mikkel Dahlqvist, un consultant en relations publiques. "Comment les gens peuvent-ils se mettre dans des états pareils alors que le cancer, la guerre en Syrie et le Parti populaire danois (opposé à l'immigration, NDLR) existent toujours ?" s'interrogeait Dorte Dejbjerg Arens, une responsable de projet dans le tourisme. Certains étaient moins cléments encore. "Je suis végétarien depuis plus de 10 ans. J'ai rarement eu autant envie de manger de la viande que ce week-end", confiait Sune Blom, président des supporteurs du club de football de Brøndby.Raisons culturelles Le peu d'émotion au Danemark face à la scène de ce girafon autopsié devant des visiteurs, dont des enfants, peut s'expliquer par des raisons culturelles,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant