Dan Smith : "Je suis une cible facile"

le
0
Dan Smith : "Je suis une cible facile"
Dan Smith : "Je suis une cible facile"

"Il n'est pas fragile. Il a juste été détruit par un mauvais tacle. Le footballeur a besoin de la mobilité de sa cheville. À partir du moment où la mobilité de votre cheville est restreinte, vous compensez par autre chose. Il s'est fait tacler à Sunderland, il y a 6 ou 7 ans. Un tacle assassin qui n'a jamais été puni. Ça a restreint la mobilité de sa cheville. " Arsène Wenger n'a visiblement pas oublié Dan Smith, auteur du fameux tacle, le 1er mai 2006. Cela tombe bien, nous non plus. Explications avec un exilé.Wenger a fait référence à ton "tacle assassin " sur Abou Diaby, il y a sept ans. Que penses-tu de ses commentaires ? Ce n'était pas un tacle malveillant, il a eu d'autres blessures depuis, comme il en avait déjà eu avant. Qu'Arsène Wenger dise cela à la télévision... pour moi, il cherche un bouc émissaire. C'est mon opinion personnelle. Je n'ai jamais voulu blesser qui que ce soit, je n'ai jamais eu l'intention de faire mal. L'arbitre l'a bien vu, je n'ai pas reçu de carton rouge, je ne me souviens même pas si j'ai été averti (ce fut le cas, ndlr). C'était juste un tacle en retard, vous en voyez tous les week-ends. Il y a une chance sur un million qu'il y ait un blessé grave. Il a eu le ballon alors que j'étais déjà lancé. J'ai de la compassion pour lui, cela n'a pas été facile, il a connu beaucoup de blessures depuis. Mais si vous prenez l'ensemble de sa carrière, vous ne pouvez pas dire qu'il a raté sa vie à cause de cette blessure. La dernière fois que j'ai vérifié, il gagnait toujours 60 000 livres par semaine, alors que je bosse à plein temps en Australie. Si cela a été un obstacle dans sa carrière, évidemment que je lui présente mes excuses, mais il ne faut pas oublier qu'il y a des gens moins chanceux que lui.
As-tu essayé d'entrer en contact avec lui, après l'incident ? J'ai essayé de prendre contact avec lui juste après. Après la rencontre, je suis passé sur Match of the Day pour présenter des excuses publiques et j'ai essayé de le contacter. Le club a fait passer mon message d'excuses et j'ai essayé de l'appeler directement, mais il ne m'a pas rappelé. J'ai présenté mes excuses, c'était la meilleure chose à faire. C'est pas de chance, mais on a vu des tacles encore pires depuis. Il y a eu Shawcross qui a brisé la jambe de Ramsey, mais on a vu le Gallois revenir et faire de très grosses saisons depuis. Quand on parle de blessures, je pense que je suis une cible facile.
À l'époque, ce tacle a reçu beaucoup d'attention, et tu as été sévèrement critiqué. Sunderland t'a soutenu ? Le club a été fantastique. Kevin Ball, qui était le manager à l'époque, m'a toujours soutenu. Il me connaissait depuis mes 13 ans, et il savait que je n'étais pas un joueur méchant, j'ai même rarement été averti. Il m'a soutenu jusqu'au bout. Je n'étais pas...

Wenger a fait référence à ton "tacle assassin " sur Abou Diaby, il y a sept ans. Que penses-tu de ses commentaires ? Ce n'était pas un tacle malveillant, il a eu d'autres blessures depuis, comme il en avait déjà eu avant. Qu'Arsène Wenger dise cela à la télévision... pour moi, il cherche un bouc émissaire. C'est mon opinion personnelle. Je n'ai jamais voulu blesser qui que ce soit, je n'ai jamais eu l'intention de faire mal. L'arbitre l'a bien vu, je n'ai pas reçu de carton rouge, je ne me souviens même pas si j'ai été averti (ce fut le cas, ndlr). C'était juste un tacle en retard, vous en voyez tous les week-ends. Il y a une chance sur un million qu'il y ait un blessé grave. Il a eu le ballon alors que j'étais déjà lancé. J'ai de la compassion pour lui, cela n'a pas été facile, il a connu beaucoup de blessures depuis. Mais si vous prenez l'ensemble de sa carrière, vous ne pouvez pas dire qu'il a raté sa vie à cause de cette blessure. La dernière fois que j'ai vérifié, il gagnait toujours 60 000 livres par semaine, alors que je bosse à plein temps en Australie. Si cela a été un obstacle dans sa carrière, évidemment que je lui présente mes excuses, mais il ne faut pas oublier qu'il y a des gens moins chanceux que lui.
As-tu essayé d'entrer en contact avec lui, après l'incident ? J'ai essayé de prendre contact avec lui juste après. Après la rencontre, je suis passé sur Match of the Day pour présenter des excuses publiques et j'ai essayé de le contacter. Le club a fait passer mon message d'excuses et j'ai essayé de l'appeler directement, mais il ne m'a pas rappelé. J'ai présenté mes excuses, c'était la meilleure chose à faire. C'est pas de chance, mais on a vu des tacles encore pires depuis. Il y a eu Shawcross qui a brisé la jambe de Ramsey, mais on a vu le Gallois revenir et faire de très grosses saisons depuis. Quand on parle de blessures, je pense que je suis une cible facile.
À l'époque, ce tacle a reçu beaucoup d'attention, et tu as été sévèrement critiqué. Sunderland t'a soutenu ? Le club a été fantastique. Kevin Ball, qui était le manager à l'époque, m'a toujours soutenu. Il me connaissait depuis mes 13 ans, et il savait que je n'étais pas un joueur méchant, j'ai même rarement été averti. Il m'a soutenu jusqu'au bout. Je n'étais pas...

...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant