Dan Carter: "Le club a de grandes ambitions"

le , mis à jour à 12:21
0
Dan Carter: "Le club a de grandes ambitions"
Dan Carter: "Le club a de grandes ambitions"

Pour la plupart, les recrues du Racing 92 sont déjà opérationnelles, comme les joueurs venus du Stade toulousain: Patricio Albacete, Vasil Kakovin et Edwin Maka. Au centre d'entraînement du Plessis-Robinson, où le groupe francilien a entamé sa préparation estivale, de nouvelles têtes se mêlent ainsi aux « anciens » du club, à l'image de Dan Carter, à l'entraînement. Pour le demi d'ouverture néo-zélandais de 35 ans, cette poignée de renforts est un véritable argument pour bien attaquer la saison.

 

Comment se passent les premiers entraînements ?

C'est vraiment bon d'être de retour sur les terrains. J'adore cette période de l'année où l'on s'entraîne dur: on nous pousse physiquement pour nous remettre en jambe avant la longue saison qui nous attend. L'année dernière, la saison s'était terminée plus tard et on avait dû rechausser les crampons seulement quelques jours avant notre premier match amical.

Sur quels points précis le staff, récemment complété par Chris Masoe, vous fait-il travailler ?

Notre structure de jeu, nos capacités physiques, notre mental. Sur six ou sept semaines de préparation physique, la difficulté des entraînements nous force à développer un bon esprit d'équipe. On est en train de dessiner les contours de notre groupe, on lui trouve une identité. Chacun apprend à connaître les joueurs avec qui il va évoluer la saison prochaine.

 

Les vacances ne vous manquent pas trop ?

Après deux semaines d'entraînement seulement, je remarque que je mange et je dors déjà énormément, beaucoup plus que d'habitude (rires) ! Dans cette remise en route, les coachs nous poussent à bout. On n'en attend d'ailleurs pas moins d'eux à ce stade de la préparation : c'est bon de pouvoir mesurer ce que l'on vaut.

Vous faites connaissance avec les nouvelles recrues...

Leur intégration se passe très bien. Beaucoup de jeunes joueurs nous ont rejoints cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant