Damien Tergella, le Brésilien d'un jour

le
0
Damien Tergella, le Brésilien d'un jour
Damien Tergella, le Brésilien d'un jour

Joueur de DH à Mulsanne Teloché, Damien Tergella a vécu une expérience particulière ce week-end. Appelé en renfort pour compenser la blessure d'un espoir brésilien, le jeune homme de 20 ans a pu revêtir le temps d'une séance la tunique auriverde et taper la balle avec Wallace ou Felipe Anderson. Récit d'une journée particulière.

Damien Tergella est un homme auquel le destin sourit. Quelle était la probabilité qu'un match entre espoirs brésiliens et français se dispute au Mans ? Celle que le staff jaune réserve le terrain voisin situé à Mulsanne pour y effectuer son entrainement ? Celle que Carlos, l'attaquant, se blesse ? Celle que les membres auriverde décident de faire appel à un joueur du club local pour compenser cette absence lors de l'opposition ? Oui, Damien Tergella est un garçon chanceux. Ce samedi 5 aout, l'attaquant de 20 ans de Mulsanne Teloché a en effet reçu le privilège de participer à l'entrainement des Brésiliens, sur son terrain, pour une après-midi inoubliable. Et c'est frappé de ses nouvelles couleurs que le jeune homme a pu faire connaissance et évoluer avec ces futurs grands. Pas mal pour un buteur de DH, plus habitué aux joutes régionales qu'au niveau international.

C'est la veille, à l'issue de son entrainement ses coéquipiers habituels que Damien apprend la nouvelle. Elu parmi les élus après que les techniciens brésiliens se soient adressés à son entraineur pour effectuer leur choix, Tergella ne s'explique toujours pas l'opportunité : "Le coach m'a dit que c'était pour récompenser ma saison passée. Il y a aussi le fait que c'était un groupe jeune, et comme je suis le plus jeune ou presque de l'effectif A la base, j'ai cru qu'on allait juste voir l'entrainement. Et en fait, il m'a dit, "Damien, tu participeras". Ca m'a fait bizarre !". Rentré à son domicile, l'étudiant n'a pas le temps de réaliser. Une nuit "comme les autres" plus tard, et Tergella se réveille en ce week-end de septembre avec la pression des grands jours. D'autant que l'ambiance à son arrivée dans le stade n'a rien pour inciter à la confiance : " C'était assez strict. Ils ont réservé le terrain, les vestiaires, donc tout était fermé à clé. Tout était privatisé. Du coup, il n'y avait que le président et moi qui avions un accès. Le président m'a emmené, on m'a filé ma tenue, et on m'a mis dans un vestiaire à part.". Seul, face au ce nouveau maillot chargé d'histoire, Damien commence prend la mesure de son évènement : "C'était l'équipement du Brésil quand même. Avec les cinq étoiles (rires)". Et en ce jour, Tergella aussi a le droit de briller. Débarqué sur la pelouse pourtant, pas un signe des ses compagnons d'un jour. Le temps de prendre une ou deux photo avec la famille et les potes venus pour…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant