Damas prévoit de jouer la montre

le
0
Le régime ne pavoise pas, mais s'il s'est rangé docilement derrière la proposition russe, c'est qu'elle lui fait gagner du temps.

De notre envoyé spécial à Damas,

Après s'être contenté de «saluer» l'initiative russe de sortie de crise, le pouvoir syrien n'a pas mis longtemps à l'«accepter» mardi, au lendemain de son annonce par Moscou. Mais c'est un média russe qui a livré le feu vert officiel de Damas parce que «cela rend caduque toute justification à une agression», selon l'agence de presse Interfax. Elle cite les propos du chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem, prononcés depuis Moscou, où ce dernier avait été dépêché lundi pour finaliser l'offre russe.

«Quand je l'ai vu partir à Moscou entouré de ses trois vice-ministres et de Bousseïna Chaaban, la conseillère du président Assad, je me suis douté que des négociations allaient se tenir avec les Russes», souligne un observateur à Damas, qui rappelle que ces mêmes personnes s'éta...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant