Damas «prêt à discuter» du départ d'Assad

le
0
La Russie s'apprêterait à présenter un plan en vue d'organiser une élection présidentielle sous supervision internationale.

Le régime syrien «est prêt à discuter de toutes les questions» avec l'opposition «y compris la démission» du président Bachar el-Assad. En faisant cette déclaration à Moscou mardi, au sortir d'un entretien avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï ­Lavrov, le vice-premier ministre syrien Qadri Jamil était forcément en service commandé. «Il n'a pu prendre l'initiative lui-même», explique le spécialiste de la Syrie Ignace Leverrier, éditeur du blog «Un œil sur la Syrie». Assiste-t-on à l'amorce d'une solution pacifique? Selon des sources politiques à Damas, M. Jamil est allé à Moscou discuter d'un projet qui sera présenté par la Russie avec l'accord de la Syrie pour l'organisation d'une élection présidentielle anticipée sous ­supervision internationale, où tous les candidats le souhaitant pourraient se présenter, y compris Bachar el-Assad. «Bachar essaie peut-être tout simplement de gagner du temps, comme il l'a déjà fait en feignant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant