Damas ne veut pas discuter du sort d'Assad à Genève

le
0
    AMMAN, 19 avril (Reuters) - Le chef de la délégation du 
gouvernement syrien aux négociations de Genève a déclaré mardi 
matin que le sort du président Bachar al Assad ne pouvait pas 
être discuté dans le processus sous médiation des Nations unies. 
    Bachar Djaafari a ajouté que l'objectif poursuivi par Damas 
à Genève était de parvenir à un gouvernement élargi sous la 
présidence d'Assad qui maintiendrait les institutions actuelles 
du pays. 
    "A Genève, nous avons pour seul mandat de parvenir à un 
gouvernement national élargi, c'est notre mandat, c'est 
l'objectif auquel nous aspirons dans les pourparlers de paix de 
Genève", a-t-il dit à la télévision libanaise. 
    Le Haut Comité des négociations (HCN) de l'opposition 
syrienne a annoncé lundi qu'il ajournait sa participation aux 
négociations de Genève, fragilisées par la dégradation des 
conditions sur le terrain, sans pour autant la suspendre ou y 
mettre fin. 
    L'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, 
se donne la semaine pour poursuivre ses discussions avec toutes 
les parties impliquées et fera le point vendredi. 
 ID:nL5N17L4RP     
 
 (Suleiman Al-Khalidi; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant