Damas ironise sur l'aide américaine aux rebelles syriens

le
0

NATIONS UNIES, 27 octobre (Reuters) - Les 500 millions de dollars que les Etats-Unis ont consacrés à la formation et à l'équipement de rebelles syriens auraient été plus utiles pour résoudre la crise humanitaire due au conflit, a laissé entendre mardi l'ambassadeur de Syrie à l'Onu. "Les Etats-Unis ont dépensé un demi-milliard de dollars - ce qui est suffisant pour combler le déficit humanitaire - (...) dans le cadre du programme mis en oeuvre pour entraîner et équiper l'opposition modérée", a déclaré Bachar Djaafari. Doté de 580 millions de dollars, ce programme controversé a permis de former 180 rebelles hors de Syrie avant de les renvoyer sur le terrain. Le Pentagone a annoncé récemment sa suspension au profit d'une aide matérielle et de raids aériens plus soutenus. Réagissant aux propos de Bachar Djaafari, un membre de l'administration américaine ayant requis l'anonymat a rappelé que Washington était le premier contributeur financier aux efforts humanitaires. "Les Etats-Unis ont contribué à hauteur de 4,5 milliards de dollars à l'aide humanitaire apportée à ceux qui sont affectés par la crise syrienne, qui se poursuit en grande partie à cause des terribles actes commis par le gouvernement syrien aux dépens de son propre peuple", a-t-il souligné. L'ambassadeur syrien à l'Onu a par ailleurs accusé l'Arabie saoudite et le Qatar de soutenir "très généreusement le terrorisme". Ni Ryad ni Doha n'ont réagi à ses propos. (Michelle Nichomls, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant