Damas dit avoir reçu une lettre de Kerry avertissant des frappes

le
0

BEYROUTH, 23 septembre (Reuters) - Le gouvernement syrien a déclaré mardi avoir reçu une lettre du secrétaire d'Etat américain John Kerry, relayée par le chef de la diplomatie irakienne, informant des frappes que les Etats-Unis et leurs alliés arabes comptaient lancer contre des positions du groupe Etat islamique en territoire syrien. "Le ministre des Affaires étrangères a reçu une lettre de son homologue américain, via le chef de la diplomatie irakienne, dans laquelle il l'informait que les Etats-Unis et certains de leurs alliés allaient frapper (l'Etat islamique) en Syrie", a déclaré le ministère syrien des Affaires étrangères. "Cela a été fait quelques heures avant le début des raids". Dans cette déclaration lue à la télévision nationale, le pouvoir syrien assure qu'il va poursuivre ses attaques contre l'Etat islamique dans les provinces de Rakka et Daïr az Zour, deux régions du nord-est du pays où ont eu lieu des frappes américaines mardi. A Moscou, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que les frappes aériennes contre les positions de l'EI sur le territoire syrien devaient faire l'objet d'un accord avec Damas, faute de quoi elles ne feront qu'entretenir les tensions dans la région. "Toute opération de ce genre ne peut se faire qu'en accord avec le droit international. Cela sous-entend non pas une 'notification' officielle, unilatérale, de ces frappes aériennes, mais l'existence d'un consentement explicite du gouvernement syrien(...)", a dit le ministère russe. (Mariam Karouny et Tom Perry, Gabriela Baczynska et Katya Golubkova à Moscou; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant