Damas accuse les rebelles d'avoir bombardé un marché à Alep

le
0
    AMMAN, 6 mars (Reuters) - Quatorze civils ont été tués et 
des dizaines d'autres blessés dimanche par des tirs de mortiers 
et de roquettes qui ont frappé un marché d'Alep, dans le nord de 
la Syrie, rapportent les médias officiels syriens. 
    Les projectiles tirés sur le quartier de Cheikh Maksoud 
provenaient des quartiers de la ville tenus par les rebelles, a 
déclaré la chaîne de télévision d'Etat Ikhbariyah.  
    Cheikh Maksoud, un quartier à majorité kurde aujourd'hui 
inhabité, s'est trouvé pendant des semaines sur la ligne de 
front entre les milices kurdes YPG (Unités de protection du 
peuple) et la rébellion syrienne, qui contrôle une grande partie 
de l'est de l'ancienne capitale économique du pays.  
    L'agence de presse syrienne Sana a également mentionné 
l'incident sans donner de détails.  
    Dans le même temps à Moscou, les agences de presse russes 
ont fait état d'une nouvelle conversation téléphonique entre les 
chefs de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et américain John 
Kerry, qui se sont dits optimistes sur l'application de la trêve 
entrée en vigueur le 27 février dernier.  
    Sergueï Lavrov a également déclaré à John Kerry qu'il était 
important de garantir la participation de nombreux groupes 
d'opposition, dont les Kurdes, à des négociations sur la paix en 
Syrie, que l'Onu compte relancer cette semaine.  
    Le ministère russe de la Défense a déclaré que le 
cessez-le-feu en Syrie avait été violé à quinze reprises au 
cours des dernières 24 heures.  
 
 (Suleiman Al Khalidi, avec Katya Golubkova à Moscou; 
Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant