Dallas-Le débat sur le contrôle des armes suspendu au Congrès

le
0
    WASHINGTON, 8 juillet (Reuters) - La fusillade qui a coûté 
la vie jeudi soir à cinq policiers de Dallas a entraîné la 
suspension du débat parlementaire sur le contrôle des ventes 
d'armes au Congrès. 
    A la Chambre des représentants, trois projets sont en 
concurrence depuis le massacre commis le 12 juin dans une boîte 
gay d'Orlando.  
    "Nous devons faire une pause, ici. Pour la réflexion, pour 
penser, pour prier, pour la justice, pour l'action. Il faut 
aussi laisser les plaies se refermer un peu", a déclaré Paul 
Ryan, président de la Chambre, s'adressant aux élus. 
    "Je ne crois pas que ce jour doive être placé sous le signe 
de la politique. Je crois que nous devons faire preuve de 
respect", a quant à lui estimé Steve Israel, député démocrate de 
l'Etat de New York.    
    Les vacances parlementaires doivent toutefois débuter 
vendredi et le groupe démocrate a l'intention d'exercer 
rapidement "une pression maximale" sur les républicains pour 
obtenir le renforcement du contrôle des antécédents des 
acheteurs d'armes à feu et interdire aux individus surveillés 
d'en acquérir.   
    Paul Ryan a jusqu'ici fait obstacle aux projets démocrates, 
mais ses propres propositions soutenues par la National Riffle 
Association se heurtent à l'hostilité d'une partie des 
conservateurs, qui refusent d'accorder trois jours aux pouvoirs 
publics pour convaincre un juge d'interdire à suspect de se 
procurer une arme.  
    "Tous les membres de cette institution, qu'ils soient 
républicains ou démocrates, veulent qu'il y ait moins de 
violences avec armes à feu", a poursuivi le président de la 
Chambre.  
    "Nous sommes parfois en désaccord sur le moyen d'y parvenir 
(...)  Mais ce débat ne doit pas nous faire oublier les valeurs 
qui nous unissent", a-t-il ajouté.  
 
 (David Morgan et Richard Cowan, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant