Dalkia France pèse sur le 1er trimestre de Veolia Environnement

le
0
BAISSE DU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT DE VEOLIA AU 1ER TRIMESTRE
BAISSE DU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT DE VEOLIA AU 1ER TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Veolia Environnement a publié mercredi un résultat opérationnel récurrent en baisse de 7% au premier trimestre, impacté par des conditions climatiques exceptionnellement douces qui ont pesé sur l'activité de sa filiale Dalkia France.

Le numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets a réaffirmé dans un communiqué qu'il visait pour 2014 une croissance de sa capacité d'autofinancement opérationnelle (Ebitda) de l'ordre de 10%, une hausse de ses ventes et une progression "significative" de son résultat opérationnel récurrent et de son résultat net récurrent part du groupe.

Il a également annoncé prévoir de verser un dividende de 0,70 euro par action au titre de l'exercice 2014.

Le résultat opérationnel récurrent est ressorti à 376,3 millions d'euros, en repli de 7,3% en données publiées et de 6,5% à changes constants. Hors Dalkia France, il s'inscrit en hausse de 7%.

L'Ebitda de 547 millions a progressé de 0,9%, sur des ventes de 5,69 milliards, en baisse de 1,2% en données publiées et de 1,7% à données comparables.

Le PDG du groupe, Antoine Frérot, a estimé lors d'une conférence téléphonique que ces résultats témoignaient de la "poursuite du redressement" et souligné que Veolia était "entièrement tendu vers l'exécution de son plan de transformation".

A l'heure des grandes man?uvres dans nombre de secteurs, il a estimé ne "pas voir de grand mouvement de consolidation" dans celui des services collectifs.

"D'abord parce que Veolia est le leader de ce secteur, Suez Environnement est le numéro deux et les deux sont clairement leader dans leur profession", a-t-il dit.

Il a également démenti des informations de presse selon lesquelles Veolia aurait engagé des discussions avec le fonds souverain norvégien sur une augmentation de sa participation (3%) au capital du groupe et assuré que ni la famille Dassault (6%) ni l'assureur Groupama (6%) ne lui avaient signifié une quelconque intention de sortir.

(Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant