Dakar - Étape 1 : Roma patine, Peugeot assure, Al-Attiyah confirme !

le
0
Vainqueur en 2001, Nasser Al-Attiyah débute ce rallye en empochant la victoire d'étape. Nani Roma, autre pilote Mini, concède lui une vingtaine de minutes.
Vainqueur en 2001, Nasser Al-Attiyah débute ce rallye en empochant la victoire d'étape. Nani Roma, autre pilote Mini, concède lui une vingtaine de minutes.

Le Dakar est vraiment lancé ! Cette première étape entre Buenos Aires et Villa Carlos Paz, longue de 833 km dont 170 km de spéciale, s'annonçait roulante et sans difficulté majeure. Mais sur cette épreuve plus que d'autres, il n'y a jamais de certitudes. Les Peugeot n'ont pu faire mieux que 8e et 10e (Sainz et Peterhansel) et accusent deux minutes de retard. Une prestation étonnante alors que la 2008 DKR possède l'une des meilleurs pointes de vitesse du plateau, mais qui démontre que les pilotes de la marque au lion ont surtout tenu à assurer. C'est Nani Roma (Mini), le tenant du titre qui accuse le coup : au deuxième point intermédiaire, il comptait 4h40 de retard sur Al-Attiyah, le vainqueur du jour, à cause d'un problème de pression d'huile. En moto, les "revanchards" Sam Sunderland (KTM) et Paulo Gonçalves (Honda) ont pris les deux premières places, devant Marc Coma (KTM), tenant du titre et troisième. La nuit s'annonce courte pour les concurrents d'autant que demain, la plus longue spéciale du Dakar les attend. AUTO : Al-Attiyah annonce et confirme ! La veille du départ, Nasser Al-Attiyah, interviewé par Le Point.fr, n'avait pas caché son objectif : "ouvrir la 2e étape" (s'élancer le premier NDRL) afin d'aborder de la meilleur des façons la plus longue spéciale de la compétition. Le Qatari l'a dit, il l'a fait. "Nous avons bien démarré et nous pourrons peut-être attaquer un peu plus demain" a expliqué à l'arrivée le vainqueur de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant