Dakar 2015 : La suprématie des Mini menacée par le retour de Peugeot ?

le
0
Dakar 2015 : La suprématie des Mini menacée par le retour de Peugeot ?
Dakar 2015 : La suprématie des Mini menacée par le retour de Peugeot ?
Dimanche débute le 37eme rallye Dakar. Une édition marquée par le retour de Peugeot, qui tentera de stopper l'hégémonie de Mini, vainqueur des trois derniers actes. Au total cette année, ce sont 414 véhicules qui traverseront l'Argentine, le Chili et la Bolivie.

Heureusement, Peugeot est là. En perte de vitesse et d'intérêt depuis plusieurs années et son déménagement en Amérique du Sud, le rallye Dakar 2015 peut compter sur le retour du constructeur français - 25 ans après son dernier sacre - pour relancer l'intérêt d'une course dominée par Mini depuis trois ans. Du 4 au 17 janvier, 414 véhicules arpenteront le tracé concocté par les organisateurs cette année entre Buenos Aires et...Buenos Aires. Treize étapes et 9200 kilomètres qui mèneront les participants de la capitale argentine à l'Atacama, au Chili, et au désert de sel d'Uyuni, en Bolivie.

Autos : Duel Mini-Peugeot

Grandissimes favorites à leur propre succession les Mini seront cette année pilotées par Nani Roma, tenant du titre, Nasser Al-Attiyah, Orlando Terranova et Krzysztof Holowczyc. Mais en face, Peugeot s'avance avec ambition avec un buggy tout aussi impressionnant que le palmarès de ses pilotes. Stéphane Peterhansel (49 ans), dit « Monsieur Dakar », et ses onze victoires (6en motos, 5 en autos, en 22 participations) en sera le chef de file. Le Franc-Comtois sera accompagné de Carlos Sainz et Cyril Despres. Ce dernier découvrira la catégorie autos pour la première fois de sa carrière après cinq succès en motos (2005, 2007, 2010, 2012, 2013). Mais Mini et la marque au Lion devront toutefois se mettre à l'abri d'une éventuelle surprise qui pourrait être incarnée par Toyota, emmenée par Giniel De Villiers (sacré en 2009 avec Volkswagen), ou par la modeste écurie SMG, loin des grandes firmes mais pleine d'ambition avec Philippe Gache aux commandes.

Motos : Coma orphelin

Depuis 2005, Marc Coma et Cyril Despres se partagent toutes les victoires en motos. Mais cette année, le Français a décidé de passer sur quatre roues, laissant l'Espagnol orphelin de toute concurrence. Sauf surprise, Coma devrait donc logiquement offrir un quinzième succès consécutif à KTM. Mais dans le désert, aucun pilote n'est à l'abri, ce sur quoi comptent Yamaha et Honda pour détrôner l'Espagnol, quadruple vainqueur du Dakar (en 2006, 2009, 2011 et 2014). Le constructeur aux diapasons sera emmené par Olivier Pain, tandis que Joan Barreda sera le fer de lance de Honda.

Camions, quads et les autres...

Dans la catégorie camions, les trois derniers vainqueurs du rallye devraient encore se disputer la victoire finale à Buenos Aires. Tenant du titre, le Russe Andrei Karginov (Kamaz) sera surveillé de près par son compatriote Eduard Nikolaev (Kamaz), vainqueur en 2013, et le Néerlandais Gerard De Rooy (Iveco). Pour les quads, le Chilien Ignacio Casale sera candidat à sa propre succession sur ses terres.

Enfin, comme toujours, le Dakar est aussi rempli de belles histoires. Cette année, un équipage 100% féminin sera au départ de la mythique course. Catherine Houlès et Sandrine Ridet tenteront d'être le premier équipage féminin à rallier l'arrivée depuis 2009. A l'heure de l'électrique, Albert Bosch cherchera lui à terminer la course à bord d'un buggy 100% électrique, qu'il lui faudra recharger tous les 300 kilomètres. Pas une mince affaire.

Le Dakar 2015 en chiffres
4 : le nombre d'étapes marathon sans assistance et en totale autonomie
11 : le nombre de femmes engagées cette année
18 : l'âge du plus jeune pilote, l'Argentin Jorge Lacunza (motos)
73 : l'âge du pilote le plus âgé, le Japonais Yoshimasa Sugawara (camions)
414 : le nombre de véhicules au départ en 2015
9026 : le nombre de kilomètres à parcourir pour les autos (9203 pour les motos)

>>> Le parcours et les étapes en cliquant ici

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant