Dakar 2015 : ca commence fort !

le
0
Dakar 2015 : ca commence fort !
Dakar 2015 : ca commence fort !

Le rallye-raid Dakar, 37e du nom, est bien parti de Buenos Aires (Argentine) pour deux semaines de compétition. La première étape, disputée dimanche entre Buenos Aires et Villa Carlos Paz, longue de 838 km - a tenu toutes ses promesses grâce notamment à une spéciale chronométrée de 175 km.

La course a connu son premier coup de théâtre après moins de 10 kilomètres d'un tracé qui en compte plus de 9100 ! L'Espagnol Nani Roma, tenant du titre sur une Mini dont on vantait la fiabilité, a perdu la course dès la sortie de Buenos Aires à cause d'un problème de pression d'huile défaillante. Le Catalan a vécu par la suite un vrai calvaire, tracté à 40 km/h par son camion d'assistance sur les 160 km restants. Pour finir à près de 6h30 de son coéquipier argentin Terranova, premier leader du Dakar. «C'est plus dur qu'un abandon mais c'est comme ça, ce sont les sports mécaniques, souffle Roma. Ce qui est fou, c'est que normalement ce genre de truc n'aurait jamais dû arriver à une Mini, réputée pour sa fiabilité. C'est un peu l'incompréhension. Au km 3, l'alarme du voyant d'huile s'est déclenchée. Inquiets, on a roulé jusqu'au km 9 puis on s'est arrêtés. Maintenant, on va essayer de repartir demain (NDLR: aujourd'hui).» Attendu au bivouac dans la nuit de diamnche à lundi, le pilote de la Mini n°300 doit repartir ce matin en 16e position, l'ultime place dévolue aux top team pour des raisons de sécurité (ne pas avoir à remonter toute la caravane en partant derniers). Nasser Al-Attiyah (Mini), lui, a vite confirmé ses intentions. Un peu trop, puisque le Qatarien a été privé de victoire et pénalisé de deux minutes pour excès de vitesse dans une zone dangereuse, offrant la 1re place à l'Argentin Orlando Terranova, également sur Mini.

Derrière, les Peugeot se sont fait discrètes avec les 8e et 10e places de Sainz et Peterhansel sur la 2008 DKR. «Nous avons eu zéro problème, résume Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant