Dakar 2014 - 10e étape : Sainz rend les armes, "Peter" les aiguise encore

le
0
Deuxième de l'étape, Stéphane Peterhansel a refait son retard sur Nani Roma. Seulement 2' 15'' les séparent.
Deuxième de l'étape, Stéphane Peterhansel a refait son retard sur Nani Roma. Seulement 2' 15'' les séparent.

L'ÉTAPE DU JOUR : Iquique-Antofagasta. Pour attaquer la journée, les concurrents qui restent encore dans l'aventure ont dû affronter 200 kilomètres de sable et de dunes impressionnantes, dont chaque franchissement est un numéro d'équilibriste à maîtriser au risque de s'enfoncer. Avec la présence de fesh-fesh, ce sable mou maudit par les pilotes, la journée s'est achevée sur les pistes de mines à ciel ouvert, toujours en lorgnant le sud. Ceux qui sont toujours en piste pour ce Dakar sont des rescapés : il ne leur reste plus que trois jours pour résister encore et achever le rallye-raid le plus éprouvant de la planète. AUTO. Les Mini bataillent, Sainz déraille. C'était la marque des grands. Carlos Sainz, une victoire sur le Dakar (en 2010) et un des palmarès les plus étoffés du sport automobile, n'avait jamais renoncé face à Mini et à son armada cette année. Il attaquait sans relâche, même si les quelques ennuis mécaniques l'avaient repoussé à plus de 8 heures des leaders au général. Mais le dernier ennui était celui de trop : une sortie de route lors de la liaison entre les deux secteurs chronométrés aura eu raison de son buggy comme de ses espoirs de finir le Dakar. Une légère blessure au bras (ici lors de son rapatriement par hélicoptère, Jean-Paul Pleissier/AP/Sipa ) et un troisième abandon pour l'Espagnol après 2009 et 2013, qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant