Daimler place sa participation de 7,5% dans EADS

le
0
DAIMLER VA PLACER SA PARTCIPATION DANS EADS SUR LE MARCHÉ
DAIMLER VA PLACER SA PARTCIPATION DANS EADS SUR LE MARCHÉ

par Christiaan Hetzner

LONDRES (Reuters) - Daimler a commencé mardi à placer le solde de sa participation dans EADS, maison mère d'Airbus, dans le cadre de la plus importante recomposition de capital du groupe européen d'aéronautique, de défense et d'espace près de 13 ans après sa création.

Le constructeur automobile allemand a dit avoir reçu une dérogation par rapport à une interdiction de vendre des titres pendant six mois, ce qui l'a conduit à lancer dans la foulée le placement de 61,1 millions de titres EADS, soit 7,5% du capital de l'entreprise.

"C'est plutôt une surprise puisqu'on attendait cette opération plutôt au troisième ou au quatrième trimestre mais, étant donné la volatilité qui a caractérisé les marchés boursiers mondiaux ces derniers temps, c'est tactiquement une décision pertinente", a dit Jose Asumendi, analyste chez JP Morgan.

Dans un communiqué, Bodo Uebber, directeur financier de Daimler, précise que la sortie du capital d'EADS permettra au constructeur de se concentrer exclusivement sur ses activités automobiles.

"Nous investirons le produit de la cession dans la croissance mondiale de nos divisions (...)", souligne-t-il.

Une source proche de l'opération a dit que Daimler plaçait sa participation à un prix compris entre 36,20 et 37 euros.

Dans le haut de la fourchette, avec une décote de 0,5% par rapport au cours de clôture de mardi de 37,195 euros, le placement des 61,1 millions d'actions EADS de Daimler se ferait pour un montant total d'environ 2,26 milliards d'euros.

Le constructeur allemand a précisé que Goldman Sachs et Morgan Stanley étaient co-teneurs de livre du placement. Le prix sera fixé mercredi 17 avril.

La sortie de Daimler intervient une semaine après une opération similaire décidée par Lagardère, qui a cédé sa participation de 7,4% pour un montant total de 2,283 milliards d'euros, soit 37,35 euros par action.

Dans le nouveau tour de table d'EADS, la France et l'Allemagne ont désormais chacune 12% de son capital, l'Espagne 4% et le flottant est porté d'environ 50% à 72% du capital.

EADS avait annoncé lundi être entré en négociation avec l'Etat français pour lui racheter un bloc de 1,56% de ses actions au prix de 37,35 euros par action.

Daimler a noté qu'EADS avait l'intention d'acheter ses propres actions à hauteur de 600 millions d'euros dans le cadre du placement.

Avec la contribution d'Edward Taylor et de Kylie MacLellan, Juliette Rouillon et Benoît Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant