Dailymotion : son PDG regrette «le blocage gouvernemental»

le
11
Dailymotion : son PDG regrette «le blocage gouvernemental»
Dailymotion : son PDG regrette «le blocage gouvernemental»

Le PDG de Dailymotion dont la vente à l'Américain Yahoo! a été stoppée par Bercy, «regrette le blocage gouvernemental» sur ce projet «enthousiasmant». Mais Cédric Tournay assure que la plateforme vidéo a depuis reçu «de nombreuses marques d'intérêt du monde entier».

Dans un entretien au Monde.fr, Cédric Tournay, le patron de Dailymotion, se dit «évidemment» déçu que Yahoo! ait jeté l'éponge, alors que le géant américain souhaitait racheter à France Télécom 75% du capital de sa filiale : «J'ai initié et soutenu ce projet, en accord avec Orange, notre actionnaire. Je regrette le blocage gouvernemental, parce que nous vivons dans un environnement mondialisé où nous devons, pour le bien de nos entreprises, faire des choix qui maximisent nos chances de succès sur le long terme», résume-t-il.

«Certes, nos racines sont françaises, nos équipes aussi, majoritairement, mais nous sommes présents à Londres, à New York, à Palo Alto... Les Etats-Unis sont notre premier marché, représentant 35% de notre chiffre d'affaires. C'est plus que la France», résume-t-il.

«Nous aurions conservé notre identité»

Il affirme que l'accord n'aurait pas été en défaveur de Dailymotion et de sa maison mère Orange: «le projet industriel discuté avec Yahoo! et Orange était enthousiasmant pour Dailymotion, car il consistait à faire de nous la plateforme vidéo du groupe américain au niveau mondial». Et d'ajouter : «nous aurions conservé notre identité et continué à opérer notre activité de façon autonome, mais avec une ambition décuplée. La stratégie de Yahoo! est d'investir massivement dans la vidéo. Dailymotion aurait bénéficié de ces investissements. Ce projet était aussi à l'avantage d'Orange, qui aurait continué à nous accompagner», regrette le PDG.

D'autres repreneurs en vue ?

Cédric Tournay indique que son groupe a, depuis l'arrêt des discussions avec Yahoo!, reçu «de nombreuses marques...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • deth12 le vendredi 3 mai 2013 à 17:00

    Pour les looses je vous donne quand même le nom du gagnant MONTELOURD

  • deth12 le vendredi 3 mai 2013 à 16:58

    On voit déjà le Résultat avec Renault, Florange et Good year... !!! je comprends tout à fait son mécontentement ! Aussi je connais une bonne prévoyance ! tu n'as rien à faire ! juste à pointé case ANPE !!! Et ça paye à tout les coups !!! et on dit Merci MR ...

  • berkowi le vendredi 3 mai 2013 à 16:25

    Je ne savais pas le PDG de Dailymotion ainsi que celui de FT aussi naïf. Avec 75% Yahoo les auraient laissé libre le temps d'une respiration. Mais quelle était l’intérêt pécuniaire de ces deux personnes ? Ils veulent être libre, il leur faut au moins 51% et encore !!

  • JM_A le vendredi 3 mai 2013 à 16:06

    les usa c'est hasbeen il faut voir plus grand que dailymotion se fasse racheter par les chinois ! il a raison montebourd !

  • M9659737 le vendredi 3 mai 2013 à 15:55

    Soit il y a un déficit d'explication, soit on reste confondus devant tant de naïveté (fausse, évidemment) : ainsi Yahoo souhaitait acquérir à terme 100% de Dailymotion... qui aurait gardé son indépendance et "conservé son identité"... Ah oui ?

  • msglyon le vendredi 3 mai 2013 à 15:31

    correction dans le commentaire ci dessous : 1ere ligne, il faut lire "par le biais", et non "par le bien"

  • msglyon le vendredi 3 mai 2013 à 15:30

    Les américains sont les premiers à faire du protectionisme forcené par la voie politique , donc par le bien du gouvernement fédéral. Et en France, on devrait laisser faire ? Heureusement que nos dirigeants ont compris ce que voulait dire mondialisation et qu'ils ont donc , comme l'aurait fait le gouvernement US, posé leur veto. Bravo. Et Dailymotion aura beaucoup d'autres acheteurs, pas de souci.

  • M4630859 le vendredi 3 mai 2013 à 15:23

    Si Dailymotion reste français, il va mourir, car France Télécom ou lui même, n'auront pas les capacités à augmenter leur investissement dans l'infrastructure pour les flux vidéos. Cela coûte très cher les serveurs pour la vidéos et on veut tous du HD et de la vitesse, ils vont se faire dépasser rapidement.

  • Kowski le vendredi 3 mai 2013 à 15:20

    Pu*tain, on va pas en parler pendant vingt ans quand même ! Devient gonflant cette histoire de blaireaux ...

  • exploser le vendredi 3 mai 2013 à 14:53

    Il faut regarder le potentiel à long terme : si DailyMotion en a, il est peut-être dans notre intérêt qu'il reste français !