Dailymotion : le hongkongais PCCW jette l'éponge, Vivendi se lance

le
0
Dailymotion : le hongkongais PCCW jette l'éponge, Vivendi se lance
Dailymotion : le hongkongais PCCW jette l'éponge, Vivendi se lance

Comme une vidéo qui tourne en boucle. Deux après le refus d'Arnaud Montebourg de céder la pépite française Dailymotin à l'Américain Yahoo, le groupe hongkongais PCCW a annoncé lundi sa décision de «mettre un terme» aux discussions sur l'acquisition de 49% de la plate-forme de vidéo, en raison de l'opposition du gouvernement français à le voir engager des négociations exclusives avec Orange, propriétaire de Dailymotion.

Selon Le Monde, le groupe français Vivendi aurait formulé une offre de rachat de 250 millions d'euros pour l'intégralité du site. Et d'après Le Figaro, l'opération est pratiquement finalisée.

La levée de boucliers du ministère de l'Economie a refroidi les ambitions asiatiques. «La volonté exprimée du gouvernement français de favoriser la recherche d'une solution européenne décourage la participation d'entreprises internationales. Nous avons donc décidé de mettre un terme à nos discussions avec Dailymotion et ses propriétaires actuels», explique PCCW dans un communiqué.

Une opportunité d'expansion mondiale

L'Etat détient 24,9% du capital d'Orange, lequel contrôle Dailymotion depuis 2012 et cherche activement un partenaire en mesure de financer la croissance de cette plate-forme de vidéos en ligne, rivale de YouTube, et d'assurer son développement hors d'Europe.

«Le gouvernement n'a jamais indiqué être hostile aux discussions en cours mais a demandé, en sa qualité d'actionnaire, à Orange de ne pas accorder d'exclusivité à l'offre de PCCW avant d'avoir discuté avec l'ensemble des partenaires potentiellement intéressés», a affirmé à l'AFP le ministère de l'Economie, estimant que cette décision a permis d'ouvrir des discussions avec ««plusieurs offreurs potentiels des discussions».

«PCCW demeure un partenaire crédible et de qualité aux yeux du gouvernement», ajoute Bercy. Selon le ministère, «Orange poursuit des discussions et travaux qui conduiront à soumettre en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant