Dailymotion en passe d'être racheté par Vivendi

le
0

* Orange et Vivendi entrent en négociations exclusives * Vivendi rachèterait 80% du site de vidéos, Orange garderait 20% * L'opération valoriserait Dailymotion à E265 mlns (Actualisé avec audition de Stéphane Richard et call Vivendi) par Gwénaëlle Barzic PARIS, 7 avril (Reuters) - La pépite Dailymotion devrait finalement rester tricolore après le feu vert du conseil d'administration de son propriétaire Orange ORAN.PA à l'offre de rachat de Vivendi VIV.PA qui signe l'épilogue de deux années de ballottement sur fond d'ingérences politiques dans le dossier. L'opérateur télécoms cherchait depuis deux ans à se défaire de sa filiale qui, avec 128 millions de visiteurs uniques par mois, trône en tête des sites européens tout en restant très loin derrière le géant mondial Youtube, propriété de Google GOOG.O , et son milliard de visiteurs mensuels. Orange, qui a l'Etat pour principal actionnaire, avait pourtant été sur le point de conclure avec l'américain Yahoo YHOO.O en 2013 avant de s'attirer les foudres du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Le chinois PCCW OOO8.HK a quant à lui jeté l'éponge face aux réticences exprimées par l'actuel ministre de l'Economie Emmanuel Macron. ID:nL6N0X31I4 Si la transaction aboutit, Dailymotion conservera finalement un ancrage français en tombant dans l'escarcelle du groupe de médias Vivendi pour qui cette acquisition tombe à point nommé face aux critiques sur le flou de sa stratégie à deux semaines de son assemblée générale. Dans un communiqué commun, les deux sociétés ont annoncé être entré en négociations exclusives en vue de l'acquisition par Vivendi de 80% de la plateforme de vidéos en ligne pour 217 millions d'euros. Le conseil, qui avait également reçu une offre du groupe allemand ProSieben PSMGn.DE , s'est prononcé "à une large majorité" en faveur de la proposition de Vivendi qui "coche toutes les cases", a souligné le PDG d'Orange Stéphane Richard lors d'une audition devant la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale. ID:nL6N0X43BN La transaction fait notamment ressortir une valeur d'entreprise de 265 millions d'euros, soit le double de ce qu'elle valait au moment où Orange est entré à son capital en 2011, avant d'en prendre totalement le contrôle deux ans plus tard, a souligné le dirigeant. NOUVEL ELAN De symbole, la pépite avait fini par devenir encombrante pour Orange, convaincu que l'avenir de sa filiale passait par une expansion à l'international synonyme d'investissements supplémentaires qu'il n'était pas prêt à assumer, du moins en solo. Dailymotion, dont les revenus ont progressé de plus de 30% par an depuis 2012 pour atteindre 64 millions d'euros l'an dernier, réalise moins de 20% de son chiffre d'affaires en France. "Nous avons toujours voulu rester un actionnaire actif mais on a toujours pensé que l'adossement à 100% n'était pas la bonne solution", a dit le PDG, en soulignant que l'opérateur conserverait 20% du site dans le schéma envisagé, avec un droit de veto pour les questions importantes. Vivendi est quant à lui en passe de mettre la main sur un actif qu'il lorgnait depuis longtemps et auquel il ambitionne de donner une nouvelle envergure grâce aux contenus de ses filiales dans la musique et les médias, Universal Music Group et Canal+. "On peut donner un élan énorme à Dailymotion non pas pour faire la même chose que YouTube en plus petit mais pour faire quelque chose de différent avec des contenus distinctifs", a expliqué à des journalistes Stéphane Roussel, membre du directoire de Vivendi. L'opération tombe à un moment opportun pour Vivendi, engagé dans un bras de fer avec le fonds spéculatif américain P. Schoenfeld Asset Management (Psam), qui lui reproche d'être flou sur l'utilisation qu'il compte faire d'un trésor de guerre accumulé après une cascade de cessions. Vivendi, qui pourrait disposer d'une trésorerie allant jusqu'à 15 milliards d'euros selon des estimations d'analystes, a dit vouloir bâtir un champion européen des médias et des contenus en établissant des ponts entre ses activités dans la télévision et la musique et en procédant à d'éventuelles acquisitions. Mais c'est sur le front des cessions que le groupe a surtout été actif ces derniers mois avec la vente des 20% résiduels dans Numericable-SFR NUME.PA et le bouclage à venir de la cession de l'opérateur brésilien GVT. Le rachat de Dailymotion, bien que de taille limitée, pourrait apporter une ébauche de réponse sur les intentions du président et premier actionnaire de Vivendi, Vincent Bolloré, à moins de deux semaines de l'AG du 17 avril. Le communiqué : http://oran.ge/1GkT5sj (Edité par Gilles Guillaume)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant