Daesh : un juteux business grâce aux pillages

le , mis à jour le
0
Des djihadistes du groupe Etat islamique, photo d'illustration.
Des djihadistes du groupe Etat islamique, photo d'illustration.

Selon plusieurs études, la fortune de Daesh s'élèverait à 2 000 milliards de dollars (1 800 milliards d'euros). Or, si on savait déjà que l'organisation puisait ses ressources financières de la revente du pétrole, on ignorait en revanche que les sommes perçues grâce à la revente d'objets pillés représentaient une manne importante, révèle le Financial Times. Le groupe Etat islamique est d'ailleurs particulièrement bien organisé : des "bureaux du butin de guerre" sont mis en place dans chaque territoire contrôlé. Le bureau a pour mission d'évaluer le montant des biens pillés et reverse un cinquième de la somme estimée aux combattants ayant participé aux affrontements dans la province.

Un pick-up pour 4 300 euros

Deux chaises pour 34 dollars, soit 31 euros, un écran plat à 143 dollars (130 euros), ou encore des mobylettes pour 186 dollars, soit 170 euros... Voici les objets que l'on peut trouver sur "les marchés du butin", où les combattants du groupe Etat islamique sont autorisés à racheter les biens à moitié prix. On retrouve aussi les biens non-militaires sur ce marché, des portes aux réfrigérateurs, en passant par des machines à laver, ou encore des vaches...

Daesh revend aussi des biens beaucoup plus importants, comme les pick-up, à des prix défiant toute concurrence ! Ainsi, le dernier modèle de la marque sud-coréenne Kia est vendu 4 700 dollars, soit un peu plus de 4 300 euros, alors...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant