Daech, une mafia plus qu'un État

le
0
Extrait d'un film de propagande diffusé sur les réseaux sociaux (Capture d'écran).
Extrait d'un film de propagande diffusé sur les réseaux sociaux (Capture d'écran).

Daech est souvent considéré, à l'instar d'Al-Qaïda, comme une organisation usant de tous les moyens à sa disposition dans un but idéologique. Elle serait donc l'héritière des organisations terroristes apparues depuis la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, la mort d'Haji Bakr en 2014, ancien colonel des services secrets irakiens, et la découverte de ses dossiers ont mis à nu une organisation d'abord préoccupée par des problématiques d'efficacité pour laquelle la religion paraît revêtir une simple fonction instrumentale.

Si l'on s'intéresse de plus près à cette organisation, on y verra des similitudes troublantes avec les organisations de type mafieux, qu'il s'agisse de structures italiennes (Cosa nostra, 'Ndrangheta, Camorra), russes (Bratva) ou chinoises (Sociétés noires). Ainsi, plutôt que d'avoir affaire à une organisation centralisée, fondée sur une discipline idéologique forte, ce nouveau terrorisme serait représenté par des groupes agissant avec une liberté certaine qui n'est pas sans rappeler le fonctionnement des cosce (familles) siciliennes.

Qu'est-ce que la mafia ?

Contrairement à une idée répandue dans de nombreux films et romans, il ne s'agit pas d'une organisation dédiée en priorité au trafic de stupéfiants composée de truands ayant des pratiques folkloriques barbares. La mafia est avant tout un regroupement assez souple de petites structures qui use de sa capacité d'intimidation...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant