Daech : selon son père, l'otage israélien assassiné n'était pas un espion

le
0
Daech : selon son père, l'otage israélien assassiné n'était pas un espion
Daech : selon son père, l'otage israélien assassiné n'était pas un espion

Le père d'un Arabe israélien exécuté par un jeune garçon dans une vidéo diffusée mardi par le groupe Etat islamique, crie sa douleur et veut rétablir la vérité. Selon lui, son fils âgé de 19 ans, n'a jamais espionné pour le compte du Mossad, les services secrets israéliens, comme l'accusent les jihadistes sur cette vidéo.

Le père de Muhammad Said Ismail Musallam est catégorique : «Des gens nous appellent, nous disent que l'État islamique a diffusé une vidéo dans laquelle Mohammed dit qu'il travaille pour le Shin Bet (service de sécurité intérieure) israélien. Ce n'est pas vrai. Mon fils ne travaille pas pour le Shin Bet. L'EI dit cela pour terroriser le monde.» Le père de famille poursuit : «Il est mort, c'est un martyr. Mohamed n'était qu'un enfant, un bébé, il n'avait que 19 ans.» Il souligne également que son fils «n'était absolument pas pratiquant» et qu'il avait probablement été recruté par Daech à travers l'internet. De son côté, le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon affirme également ce mercredi que le jeune homme n'était pas un agent des services de renseignement : «Cet Arabe israélien n'a rien à voir avec le Mossad ni une quelconque institution liée à la sécurité en Israël».

En février, le père de Muhammad Said Ismail Musallam avait déjà démenti que son fils ait travaillé pour le Mossad. Il répondait à la publication dans Dabiq, la revue en anglais de l'EI, d'un article présenté comme l'interview d'un jeune de 19 ans envoyé, selon les jihadistes, en Syrie par l'agence du renseignement israélien. Un porte-parole du Shin Beth avait affirmé que le jeune homme était parti le 24 octobre pour la Turquie, d'où il était passé en Syrie, et que, selon les informations israéliennes, il avait rejoint l'EI. Mais «de sa propre initiative et à l'insu de ses parents», selon le porte-parole.

La première fois que l'EI assassine un Arabe israélien

C'est la première fois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant