Daech : plus de 70 charniers découverts en Syrie et en Irak

le
0
Daech : plus de 70 charniers découverts en Syrie et en Irak
Daech : plus de 70 charniers découverts en Syrie et en Irak

L'agence de presse Associated Press (AP) a recensé 72 charniers de Daech en Syrie et en Irak, dans un travail de recherche publié mardi. L'organisation Etat Islamique y aurait enterré entre 5 200 et 15 000 victimes, en grande majorité des civils.

 

Quelque 17 charniers auraient été découverts en Syrie, dont l'un renfermerait des centaines de corps. En Irak, 16 fosses similaires auraient été mises au jour. Néanmoins, il serait impossible de déterminer le nombre de personnes enterrées, l'accès aux fosses étant dangereux. L’agence de  presse américaine affirme avoir eu accès à des témoignages inédits et effectué des recherches approfondies, appuyée par une entreprise spécialisée dans la reconnaissance visuelle. 

 

Le nombre de fosses serait particulièrement important à la frontière irako-syrienne, plus précisément sur les monts Sinjar. C'est dans cette région que Daech aurait commis le plus d'exécutions. L’organisation terroriste aurait enterré plus de 600 personnes dans une seule fosse à proximité de la prison de Badoush, aux abords de la ville de Mossoul. « Les preuves montrent clairement que les groupes de Daech avait l'intention d'exterminer le peuple yézidi », a expliqué à l'agence Naomi Kikoler, responsable de l'ONG Global Centre for the Responsibility to Protect. Elle note également qu'« aucun effort » n'a été fait « pour documenter de manière systématique les crimes perpétrés et s'assurer que les charniers soient identifiés et protégés. »

 

A la suite de la publication de ces recherches, le département d'Etat américain (ministère des Affaires étrangères) a assuré qu'il aidera les autorités irakiennes dans le recherche de ces charniers. « Plus le groupe État islamique perdra du terrain, plus on découvrira des fosses communes dans les zones abandonnées par les djihadistes», a indiqué son porte-parole John Kirby. Sur les 72 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant