Daech : le président al-Sissi veut une intervention internationale en Libye

le
0
Daech : le président al-Sissi veut une intervention internationale en Libye
Daech : le président al-Sissi veut une intervention internationale en Libye

Le président égyptien al-Sissi a confirmé mardi vouloir une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU pour une intervention de la force militaire internationale en Libye, après l'assassinat de 21 coptes par le groupe Etat islamique (EI). Il a obtenu que cette instance onusienne se réunisse mercredi après-midi en présence du chef de la diplomatie égyptienne.

Sur Europe 1, Abdel Fattah al-Sissi est revenu sur le bombardement de positions de Daech en Libye, lundi, en représailles. «Nous ne voulions pas que l'Egypte intervienne en Libye», explique le raïs qui dit vouloir respecter la «souveraineté» du gouvernement de Tobrouk, internationalement reconnu. «Mais ce qui s'est passé est un crime terroriste monstrueux», «nous ne leur permettrons pas d'égorger nos enfants», des «innocents», justifie-t-il, en appelant à une réponse unie de la communauté internationale.

Interrogé sur sa position quant à une résolution du Conseil de sécurité pour une intervention en Libye, le président égyptien estime qu'il n'y a «pas d'autre choix». «Nous devons travailler ensemble pour combattre le terrorisme», ajoute-t-il, regrettant de «longs mois» d'inaction «quand la situation en Libye s'est détériorée». 

Il faut, en outre, selon lui, lever l'embargo sur les armes à destination de l'armée libyenne «pour lui donner l'occasion de défendre son peuple et son pays et ses choix».

Lundi, François Hollande et son homologue égyptien avaient appelé conjointement l'ONU à réunir son Conseil de sécurité pour décider de «nouvelles mesures» contre l'EI. Le Conseil s'est cantonné lundi à condamner l'«acte lâche et odieux» de Daech «qui démontre une nouvelle fois la brutalité de l'EI».

Les deux pays ont par ailleurs signé un accord pour l'acquisition de 24 Rafale par le pays africain, premier contrat d'exportation de l'avion combat.

VIDEO. «Il n'y a pas d'autre choix» qu'une intervention en Libye, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant