Daech : la France prête à des frappes aériennes en Syrie, pas de troupes au sol

le , mis à jour à 13:44
1
Daech : la France prête à des frappes aériennes en Syrie, pas de troupes au sol
Daech : la France prête à des frappes aériennes en Syrie, pas de troupes au sol

Oui aux «vols de reconnaissance», non aux troupes sur le terrain. François Hollande a précisé la position de la France dans sa lutte contre le groupe Etat islamique en Syrie. 

Des vols de reconnaissance de l'aviation française seront ainsi mis en place «dès demain» mardi au-dessus de la Syrie «pour permettre des frappes contre Daech», a annoncé lundi le président de la République, excluant toute intervention au sol.

«Pour faire face aux menaces qui pèsent sur notre pays, j'ai demandé au ministre de la Défense (Jean-Yves Le Drian) que dès demain puissent être menés des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie, ils permettront d'envisager des frappes contre Daech en préservant notre autonomie de décision et d'action», a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse.

VIDEO. Syrie : Hollande juge «inconséquent et irréaliste» l’envoi de troupes françaises au sol

«C'est depuis la Syrie que sont organisées des attaques contre plusieurs pays, et notamment le nôtre»

L'organisation Etat islamique (EI, Daech) «est en Irak et en Syrie. C'est Daech qui fait fuir, par les massacres qu'il commet, des milliers de familles. Daech a considérablement développé son emprise depuis deux ans. Et c'est depuis la Syrie, nous en avons la preuve, que sont organisées des attaques contre plusieurs pays, et notamment le nôtre», a ajouté le chef de l'Etat.

«Aujourd'hui en Syrie, ce que nous voulons, c'est connaître, savoir ce qui se prépare contre nous et ce qui se fait contre la population syrienne», a-t-il ajouté.

Dans le cadre d'une coalition internationale menée par les Etats-Unis, les Mirages 2000 et les Rafales de l'aviation française bombardent déjà les positions de Daech en Irak. La France avait jusqu'à présent refusé de faire de même en Syrie dans les région contrôlées par l'EI.

«Irréaliste» d'envoyer des troupes au sol, selon Hollande

François Hollande a en revanche écarté tout envoi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le lundi 7 sept 2015 à 15:11

    Çà ne sert. A rien, peut être a un entrainement des pilotes mais sinon c'est comme vouloir éliminer un essaim de mouches avec un fusil de chasse