Daech détiendrait une bombe française non explosée-Etat-major

le
0

PARIS, 19 novembre (Reuters) - Une bombe larguée par l'armée française lors des trois raids menés depuis dimanche notamment sur Rakka, le fief de l'Etat islamique en Syrie, n'a pas explosé et pourrait être récupérée par les djihadistes "à des fins de manipulation", a annoncé l'état-major français jeudi. "Nous avons un certain nombre d'informations qui nous permettent de dire qu'une des bombes, une parmi la soixantaine de bombes que nous avons utilisées dans ces trois raids, n'a pas explosé", a dit le colonel Gilles Jaron, porte-parole des armées, lors d'un point presse à Paris. "Et nous avons un certain nombre d'informations qui nous laissent penser que cette bombe pourrait être récupérée par l'adversaire à des fins de manipulation", a-t-il ajouté. L'armée française a mené une série de raids contre Rakka, détruisant des centres de commandement et d'entraînement de l'EI, depuis les attentats de Paris vendredi soir qui ont été revendiqués par l'organisation djihadiste. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant