Daech aurait exécuté trois djihadistes chinois l'an passé-presse

le
0

PEKIN, 5 février (Reuters) - L'Etat islamique a exécuté l'an passé trois ressortissants chinois qui s'étaient engagés dans les rangs djihadistes en Syrie et en Irak avant de changer d'avis et de tenter de s'enfuir, indique le Global Times, un tabloïd géré par le Parti communiste chinois. Citant un responsable non identifié de la sécurité kurde, le journal raconte qu'un Chinois a été "arrêté, jugé et abattu" en Syrie au mois de septembre par des combattants de Daech après avoir voulu renoncer au djihad et retourner en Turquie pour y poursuivre des études. "Deux autres activistes chinois ont été décapités en décembre avec onze autres ressortissants de six pays. Ils étaient accusés de trahison par l'Etat islamique et de tentative de fuite", raconte cet officiel kurde cité par le journal. Dans un article publié en décembre, le Global Times indiquait qu'environ 300 activistes chinois combattaient dans les rangs de l'EI après avoir transité par la Turquie. Les autorités chinoises accusent les séparatistes du Mouvement islamique du Turkestan oriental d'être responsables d'attaques dans la région du Xinjiang dont la majorité de la population est ouïghoure, une communauté turcophone musulmane. (Michael Martina et Sui-Lee Wee; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant