Dacca-Un otage abattu par erreur, la police alertée en vain

le
0
 (Avec précisions) 
    DACCA, 5 juillet (Reuters) - La police du Bangladesh a 
abattu par erreur un cuisinier dans le restaurant de Dacca où 
vingt autres personnes ont été tuées par un commando islamiste 
vendredi dernier, ont déclaré les autorités mardi. 
    L'enquête montre également que les agences de sécurité du 
pays ont été prévenues en vain de l'imminence d'une attaque par 
des messages sur les réseaux sociaux. 
    "C'était la première fois qu'une telle chose se produisait 
au Bangladesh. Personne n'y était préparé. Personne n'a compris 
la gravité de la situation dans un premier temps", a reconnu 
H.T. Imam, conseiller de la Première ministre Sheikh Hasina. "La 
réaction initiale a été lente", a-t-il dit à Reuters.  
    Les autorités bangladaises chargées de surveiller les 
réseaux sociaux ont vu plusieurs messages diffusés sur Twitter 
annonçant une attaque le jour de l'attentat.  
    Mais la police a pensé que cette attaque viserait les 
ambassades ou les grands hôtels et restaurants, a expliqué H.T. 
Imam. Le quartier autour de l'hôtel Westin a ainsi été bouclé, 
mais il se situait à un kilomètre du Holey Artisan Bakery and 
O'Kitchen, le restaurant visé par les islamistes.  
    L'attaque, revendiquée par l'organisation Etat islamique, 
marque une escalade majeure dans la vague de violences 
islamistes qui secoue depuis dix-huit mois ce pays de 160 
millions d'habitants à majorité musulmane et vise des 
universitaires, des homosexuels, des défenseurs des libertés ou 
des membres des minorités religieuses.  
    La police, qui avait dans un premier temps annoncé avoir 
abattu six assaillants au bout de douze heures de siège, a 
finalement reconnu mardi avoir tué par erreur l'un des 
cuisiniers du Holey Artisan Bakery.  
    Elle a identifié les cinq assaillants restants comme étant 
tous de nationalité bangladaise.  
    La plupart des victimes sont de nationalité étrangère - 
italienne, japonaise, indienne et américaine - mais des rescapés 
ont indiqué que des musulmans incapables de réciter le Coran ont 
également été tués.  
 
 (Rupam Jain et Ruma Paul; Danielle Rouquié et Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant