D1 (H) : Montpellier fait tomber le PSG

le
0
D1 (H) : Montpellier fait tomber le PSG
D1 (H) : Montpellier fait tomber le PSG

Montpellier a fait subir au Paris Saint-Germain la première défaite de sa saison. Héroïques, Vincent Gérard (19 arrêts) et ses coéquipiers l'ont emporté 32-31 malgré une fin de match tendue. Les Parisiens restent leaders du championnat mais les Héraultais reviennent à deux points.

« Irrespirable », voilà comment Patrice Canayer a qualifié la rencontre entre Montpellier et le PSG Handball jeudi. Mais le coach héraultais peut désormais souffler. Ses joueurs ont en effet réalisé l’exploit de battre les Parisiens pour la première fois de la saison au terme d’un match sous tension à l’image de l’exclusion précoce de Mikkel Hansen dès la 6eme minute ou de celle, définitive, de Michaël Guigou en toute fin de match. C’est tambour battant que les Montpelliérains ont débuté ce choc avec un score de 10-7 à la fin du premier quart d’heure. Privés de Luka Karabatic, blessé, et de son frère Nikola, ménagé et qui a débuté sur le banc, les hommes de Zvonimir Serdarusic ont longtemps butté sur un grand Vincent Gérard, auteur de 19 arrêts et qui a terminé la rencontre avec 38% de réussite. 

Leur léger réveil en fin de première mi-temps leur a permis de rester à flot (15-14 à la pause) mais les Parisiens n’étaient tout simplement pas à leur niveau. A l’image de Thierry Omeyer dans le but (23% de réussite) ou de Mikkel Hansen (6 buts), transparent en première mi-temps mais meilleur après la pause. Notamment grâce à Diego Simonet (5 buts), le MHB a toujours su garder un, deux ou trois buts d’avance jusqu’à la dernière minute où une perte de balle de Michaël Guigou permettait au PSG d’égaliser à 31-31. Mais Borut Mackovsek offrait finalement la victoire à Montpellier sur penalty.  

« Quel match irrespirable ! Le bras de fer a duré 60 minutes, a déclaré Patrice Canayer sur beIN Sports à l'issue de la rencontre. Il y avait beaucoup de fatigue avec l’enchaînement des matchs. On a été courageux à la fin parce qu’on a puisé dans les réserves. On est très heureux. L’équipe est encore inconstance mais est capable de hausser son niveau de jeu, comme ce soir (jeudi), avec beaucoup de cœur. C’est un moment important dans l’histoire de notre équipe. Mais Paris est une équipe hors norme. On peut les surprendre de temps en temps mais à l’arrivée, ce sera difficile. Nous, on essaye de progresser, on verra où ça nous mène ! » Montpellier est désormais deuxième de D1, à seulement deux points du PSG, toujours leader malgré la défaite. 

D1 (H) / 8EME JOURNEE
Mercredi 28 octobre 2015
Ivry – Aix : 34-30
Saint-Raphaël – Nîmes : 35-33
Dunkerque – Chartres : 29-29
Chambéry – Cesson-Rennes : 27-19
Nantes – Tremblay : 32-26
Toulouse – Créteil : 30-31

Jeudi 29 octobre 2015
Montpellier – PSG : 32-31

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant