D1 (H) : Les enjeux de la fin du championnat

le
0
D1 (H) : Les enjeux de la fin du championnat
D1 (H) : Les enjeux de la fin du championnat

Jeudi soir, en cas de non victoire du PSG Handball sur le parquet de Montpellier, Dunkerque pourra fêter officiellement le premier titre de champion de France de son histoire après une saison remarquable. En revanche, si les Parisiens parviennent à faire chuter les Héraultais dans leur salle, les Nordistes devront ne pas perdre l'un de leurs deux derniers matchs pour être sacrés. Le tout, sous la condition d'un sans-faute du PSG. Pour le maintien, tout semble aussi plié. Si Dijon est officiellement relégué en deuxième division, Ivry paraît prendre le même chemin.

Ivry doit réaliser un exploit

Les joueurs de la banlieue parisienne doivent tout d'abord réaliser un double exploit pour espérer se sauver : battre Montpellier à domicile lors de la 35eme journée, puis récidiver à Aix en Provence, déjà maintenu. En parallèle, les hommes de Pascal Léandri devront espérer un double faux-pas des Alsaciens de Sélestat. Sans ce cas de figure, Ivry, club historique de D1, champion en 2007, descendrait à l'échelon inférieur. Pour l'Europe, c'est plus ouvert. Si Nantes semble hors course pour la Ligue des Champions, la Coupe EHF est envisageable, à condition d'un heureux concours de circonstances.

Paris pas assuré de disputer la Ligue des Champions

Pour la deuxième place, qualificative pour la C1 (Dunkerque étant assuré de terminer dans les deux premiers), Paris, Montpellier et Nantes peuvent encore se disputer le précieux sésame. Pour les Nantais, la tâche s'annonce tout de même ardue. Nantes doit espérer une victoire montpelliéraine jeudi soir contre le PSG puis un double faux pas de ses deux prédécesseurs tout en remportant ses derniers matchs pour se qualifier. Pas évident? En cas de victoire en Hérault, Paris est sûr de finir deuxième. Si Montpellier l'emporte, les deux équipes étant à égalité, il faudra compter sur un nouvel échec parisien pour passer devant le club de la capitale, champion en titre.

Nantes? mais aussi Toulouse pour la Coupe EHF

Le « H » peut tout de même encore se qualifier pour la Coupe EHF? tout comme Toulouse ! Les Ligériens, comme les Hauts-Garonnais, doivent tout de même compter sur un scénario improbable. En effet, l'un des deux clubs doit tout d'abord terminer troisième (si Nantes ne perd pas l'un de ses deux derniers matchs, ce sera chose faite). Ensuite, il faudra attendre le résultat de la finale de la Coupe de France ! Si Paris bat Chambéry et s'adjuge le trophée, la place européenne sera alors reversée au troisième du championnat? qui ne peut être que Montpellier ou Paris ! Ces deux équipes étant déjà qualifiées pour l'Europe (Montpellier a remporté la Coupe de la Ligue), le quatrième au classement bénéficiera alors de ce passe-droit?

Thomas GROUSSAUD

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant