D.Szarzewski : " Re-goûter à la saveur des phases finales "

le
0
D.Szarzewski : " Re-goûter à la saveur des phases finales "
D.Szarzewski : " Re-goûter à la saveur des phases finales "
Le Racing Metro lance sa campagne européenne ce samedi avec la réception de Northampton. Et si, pour Laurent Labit, co-entraîneur de la formation francilienne, cette rencontre " est déjà un match de phase finale ", Dimitri Szarzewski, le capitaine des racingmen, affiche haut et fort les ambitions du groupe : " se qualifier pour la première fois de l'histoire du club en quart de finale ".

« Il serait présomptueux de dire que cette saison sera la bonne mais on a envie de se donner les moyens de se qualifier pour la première fois de l'histoire du club en quart de finale avance Dimitri Szarzewski, le capitaine du Racing Métro. La saison passée, on avait peut-être la tête à autre chose. Là, ça va mieux. Ce que l'on propose est beaucoup plus agréable et homogène. J'ai eu l'opportunité de disputer deux quarts de finale avec le Stade français. Je sais à quel point la saveur des phases finales est fabuleuse. J'aimerais y re-goûter et pourquoi pas avoir un jour la chance de la gagner. A nous de bien travailler à l'entraînement. Il faut être régulier et ne pas passer au travers lors du premier match. Ce sont toujours des matchs extraordinaires à jouer. C'est du plaisir avant tout même si le rythme est souvent très soutenu. Quand c'est dur, que ça fait mal, que ça ferraille, les joueurs aiment ça. On a hâte de se confronter à ce qui se fait de mieux. On se retrouve facilement sur le terrain et il faut rester sur cette lancée. »

« On sait que notre tirage est difficile (Northampton Saints, Ospreys, Benetton Treviso) tempère Laurent Labit, co-entraîneur du Racing Métro. On voudrait qualifier le Racing pour les quarts de finale. C'est notre objectif de la saison. Le premier match face à Northampton est déjà à nos yeux un match de phases finales. Dès ce week-end, il s'agit d'un huitième de finale. Les premières saisons, cette compétition nous permettait de travailler pour le Championnat. Aujourd'hui, avec notre maturité, on peut ambitionner autre chose. Et l'arrivée des joueurs gallois et irlandais, très sensibles à cette compétition, élève le niveau et les ambitions de tout le groupe. On sait très bien que le format est très court avec six matchs. Les dés seront jetés rapidement. Il faut parvenir à monter en intensité, en impact, en l'espace de peu de temps. Toutes les équipes sont penchées sur le jeu. On n'a jamais de certitudes, tout est remis en question chaque week-end mais on a emmagasiné de la confiance depuis le début de saison. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant