D.Post réexamine la restructuration coûteuse de son fret

le , mis à jour à 11:16
0

* Bénéfice d'exploitation inférieur aux attentes au T1 * La restructuration du fret freinée par des problèmes techniques * Le titre perd 3,5% à la Bourse de Francfort (Actualisé avec précisions sur la restructuration, cours de Bourse, citation) par Victoria Bryan BERLIN, 12 mai (Reuters) - Deutsche Post DPWGn.DE a annoncé mardi un réexamen de la restructuration de ses activités de fret après un résultat d'exploitation inférieur aux attentes au premier trimestre. Le bénéfice trimestriel avant intérêt et impôts (Ebit) du groupe postal allemand s'est élevé à 720 millions d'euros alors que les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 751 millions d'euros. "Nous avons connu un début d'année modéré, comme nous nous y attendions", a réagi le président du directoire, Frank Appel, dans un communiqué. Le titre accuse l'une des plus fortes baisses de l'indice Stoxx 600, chutant vers 08h35 GMT de 3,65% à 28,69 euros à la Bourse de Francfort, où l'indice Dax .GDAXI cède 1,81% dans le même temps. La restructuration des activités de fret a été plus coûteuse et difficile que prévu, ce qui a amené l'an dernier le groupe de messagerie et de logistique à renoncer à son objectif initial de bénéfice pour 2015. Cette restructuration vise notamment à appuyer ces activités sur des outils numériques et à se passer à terme de documents sous format papier mais l'installation de nouveaux systèmes technologiques s'est révélée plus compliquée que prévu dans les pays choisis pour servir de pilotes à ce basculement. Le membre du directoire chargé de cette division, Roger Crook, a démissionné le mois dernier et ses responsabilités ont été confiées à Frank Appel. BRAS DE FER AVEC LES SYNDICATS Les nouveaux responsables de la division vont se pencher sur les résultats dans les pays pilotes avant de prendre d'éventuelles décisions. "Nous allons prendre le temps de voir si nous pouvons réduire la complexité avant de décider de poursuivre le déploiement", a dit le directeur financier Larry Rosen à des journalistes, tout en jugeant qu'il était trop tôt pour dire quand les résultats de ce réexamen seraient connus. Au premier trimestre, le bénéfice d'exploitation des activités de fret s'est effondré de 65% à 17 millions d'euros. Larry Rosen a toutefois prédit une amélioration au cours du second semestre. La direction de Deutsche Post est aussi engagée dans un bras de fer avec le syndicat Verdi, qui a appelé au cours du week-end à de nouvelles grèves après déjà plusieurs arrêts de travail depuis fin mars. Verdi dénonce le projet annoncé en janvier de créer 10.000 emplois d'ici à 2020 dans le secteur de la livraison de colis en offrant des rémunérations basées sur les conventions collectives du secteur de la logistique et non sur les accords salariaux internes au groupe, plus avantageux. Deutsche Post a néanmoins confirmé mardi son objectif d'un bénéfice d'exploitation pour le groupe compris entre 3,05 milliards et 3,2 milliards d'euros cette année. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant