D'ex-soldats français dans les rangs de l'État islamique

le
1
Image tirée d'une vidéo de propagande de l'organisation État islamique.
Image tirée d'une vidéo de propagande de l'organisation État islamique.

L'information fait l'effet d'une bombe. Selon RFI, une dizaine d'anciens militaires français combattent actuellement sous l'étendard djihadiste en Irak et en Syrie, dont la majorité servirait l'organisation État islamique, ce qu'a confirmé mercredi matin le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, qui évoque toutefois des cas "extrêmement rares". Les profils sont variés et concerneraient aussi bien des Français de culture arabo-musulmane que des convertis. D'après le journaliste David Thomson, auteur de l'article et spécialiste de la mouvance djihadiste, l'un d'eux se trouverait à la tête d'un groupe d'une dizaine de jeunes combattants français qu'il aurait formés aux armes dans la région de Deir ez-Zor, à l'est de la Syrie.

Extrêmement dangereux

D'autres soldats, des jeunes d'une vingtaine d'années, seraient experts en explosifs. Parmi les djihadistes figureraient d'anciens soldats de la Légion étrangère, mais aussi d'ex-parachutistes. À en croire le reporter, certains d'entre eux ont eux-mêmes annoncé leur passé de soldat français sur les réseaux sociaux. La révélation de ces cas est hautement problématique pour la France. Bien plus que le millier de Français déjà impliqués dans le djihad en Syrie, ces combattants d'un nouveau genre demeurent extrêmement dangereux puisqu'ils ont été formés au maniement des armes en France, et pourraient causer d'autant plus de dégâts s'ils revenaient dans l'Hexagone.

En octobre dernier,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9859476 le mercredi 21 jan 2015 à 17:26

    Espérons qu'ils ne perçoivent aucune pension de l'armée !