D'ex-prisonniers de Guantanamo sont retournés au combat-USA

le
0
    WASHINGTON, 15 septembre (Reuters) - Deux anciens 
prisonniers de Guantanamo ont repris les armes au cours du 
premier semestre de 2016, ont annoncé mercredi les autorités 
américaines, ce qui porte à neuf le nombre d'anciens détenus de 
la base navale américaine à Cuba à être retournés au combat 
depuis l'arrivée de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis 
en janvier 2009. 
    Sous la présidence de George W. Bush, les Etats-Unis ont 
entrepris à partir de 2002 d'emprisonner à Guantanamo des 
étrangers soupçonnés de "terrorisme" à la suite des attentats du 
11 septembre 2001 à New York et Washington. La plupart des ces 
prisonniers ont été détenus sans inculpation ni procès pendant 
plus d'une décennie, ce qui a valu aux Etats-Unis une 
réprobation internationale. 
    Barack Obama espérait pouvoir fermer ce centre de détention 
dès sa première année à la Maison blanche. Il a exposé un plan 
en ce sens en février mais de nombreux parlementaires 
républicains, mais aussi démocrates, s'y sont opposés. 
    Les statistiques du Bureau du directeur national du 
renseignement (ODNI) montrent que bien plus de détenus de 
Guantanamo ont été libérés sous George W. Bush que sous Barack 
Obama. 
    D'après ces données, 113 des 532 prisonniers libérés par 
l'administration Bush, soit 21,2%, sont retournés au combat 
alors que les neuf ex-détenus libérés sous Barack Obama et 
repartis au combat ne représentent que 5,6% des prisonniers 
libérés depuis 2009. 
    Au total, l'administration Obama a libéré 161 prisonniers de 
Guantanamo, dont 17 depuis début 2016. 
 
 (Mark Hosenball; Bertrand Boucey pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant