D'énormes grêlons sont tombés sur la France

le
0
INFOGRAPHIE- Ces glaçons, qui ont arrosé le pays, sont le fruit d'une rencontre d'air froid et chaud.

Après un mois de juillet qui a été le troisième, en termes de record de chaleur, depuis 1900 et a compté 27 jours d'orage et 527.496 impacts de foudre (nombre le plus élevé depuis neuf ans), le mois d'août a démarré par un bon coup de chaud. Un fort vent de sud-est a fait remonter de l'air chaud en provenance du sud, Espagne et Afrique du Nord, qui s'est chargé d'humidité en passant au-dessus de la Méditerranée. Puis de l'air beaucoup plus frais venu du nord-ouest est allé coiffer les masses d'air chaud. Le conflit de masses d'air, classique, était inévi­table. D'où la multiplication des orages, des pluies de grêle...

L'air chaud a tendance à monter, l'air froid à descendre. Il se forme donc une masse d'air instable engendrant les puissants cumulonimbus. Larges de 5 à 15 km, ils peuvent monter jusqu'à 15 km d'altitude où la température tombe parfoi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant