D'autres médicaments dangereux dénoncés

le
0
La revue Prescrire , qui décrypte chaque mois les risques ou bienfaits des médicaments, appelle notamment les autorités à retirer du marché le buflomédil, utilisé en cas d'artérite.

En pleine affaire du Mediator, les alertes sur la dangerosité d'un médicament prennent un écho particulier. Dans son numéro de janvier, la revue indépendante Prescrire, qui analyse chaque mois les risques et avantages des médicaments pour guider les professionnels de la santé, appelle au retrait d'un vasodilatateur «prescrit depuis 20 ans» alors qu'il peut présenter des risques mortels.

Le buflomédil, commercialisé notamment sous les noms de marque de Fonzylane (fabriqué par Cephalon) et Buflomédil EG, est utilisé pour des manifestations douloureuses («claudication intermittente») de l'artérite au cours de la marche. Mais il n'a «que très peu d'efficacité au-delà de l'effet placebo», dénonce Bruno Toussaint, directeur de la revue. En revanche, on lui connaît des «effets indésirables neurologiques et cardiaques, parfois mortels, en particulier en cas de doses élevées ou inadaptées à l'insuffisance rénale», souligne-t-il, comptabilisant 2 morts entre 2007

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant