Cyriack Garel, de la DH à la Ligue 1

le
0
Cyriack Garel, de la DH à la Ligue 1
Cyriack Garel, de la DH à la Ligue 1

Touché par les blessures successives de ses trois gardiens, le Stade de Reims a lancé dans le grand bain le jeune Cyriack Garel ce samedi à Metz. Malgré la défaite et les trois buts encaissés (3-0), le portier formé au Stade rennais a vécu un petit conte de fées.

Il devait jouer en division d'honneur (DH) avec l'équipe réserve du Stade de Reims, il a finalement fait ses premiers pas en Ligue 1. Cyriack Garel a vécu ce week-end le plus grand moment de sa très jeune carrière. Samedi soir à Metz, le gardien de 18 ans a été propulsé sur le devant de la scène après un concours de circonstances favorables.
« J'ai eu une grosse montée de pression »
Jeudi, Cyriack Garel apprend qu'il fait partie du groupe rémois pour affronter Metz à Saint-Symphorien suite à la blessure de Johny Placide et à l'incertitude concernant l'état de santé de Kossi Agassa. Une première pour celui qui, arrivé à l'intersaison, joue habituellement avec les moins de 19 ans ou avec l'équipe réserve. « Je partais en tant que troisième gardien, explique-t-il. C'était déjà une belle expérience de faire le déplacement avec les pros. » Mais juste avant la rencontre, Kossi Agassa doit finalement déclarer forfait. Sacha Bastien, 19 ans, le supplée dans le onze de départ, et Cyriack Garel s'installe sur le banc. Banc depuis lequel il voit le portier remplaçant se blesser à son tour après seulement 20 minutes de jeu. Le gardien formé au Stade rennais retire alors sa chasuble. La Ligue 1 lui ouvre ses portes. « J'ai eu une grosse montée de pression à ce moment-là, se souvient-il. Mais une fois que je suis entré sur le terrain, c'était fini. Mes coéquipiers m'ont bien aidé, ils m'ont encouragé, ils m'ont mis en confiance. J'étais dans le match, il n'y avait plus de stress. C'est du foot, il faut se faire plaisir. »
« Revivre ça un jour »
Pas du tout impressionné, Cyriack Garel multiplie les arrêts en première période, mettant successivement Krivets, Malouda et Falcon en échec. Malheureusement pour lui, le Stade de Reims prend l'eau ce soir-là. Abandonné par sa défense, il concède finalement trois buts au retour des vestiaires, sans qu'on puisse lui reprocher grand-chose. « Globalement, je suis plutôt satisfait de mon match, reconnaît-il timidement. Il y a d'un côté la première expérience en Ligue 1 qui restera un bon souvenir pour moi, et de l'autre côté il y a la défaite de l'équipe. Je ne l'oublie pas non plus. Je vais continuer à travailler pour essayer de revivre ça un jour. » En attendant, Cyriack Garel a au moins marqué des points auprès de son entraîneur......

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant