Cyclone Nilofar : des milliers de déplacés en Inde, le Pakistan en alerte

le
0
Cyclone Nilofar : des milliers de déplacés en Inde, le Pakistan en alerte
Cyclone Nilofar : des milliers de déplacés en Inde, le Pakistan en alerte

L'Inde déplaçait mercredi des milliers de personnes pour les mettre hors d'atteinte du cyclone Nilofar qui doit gagner la région ce week-end, alors que le Pakistan envisageait également des évacuations de grande ampleur. Considéré comme une «tempête cyclonique très sévère» par les climatologues indiens -, il avance à travers la mer d'Arabie avec des vents qui soufflent jusqu'à 220 km/h.

Le cyclone devrait s'atténuer considérablement lorsqu'il atteindra la côte de l'état indien du Gujarat samedi, selon les prévisions du Département indien de météorologie. Nilofar «traversera la côte en tant que tempête marginalement cyclonique avec des vents à 60-70 km/h», indique le département sur son site internet. Les autorités indiennes ont affirmé qu'elles prenaient toutes les précautions en vue de la tempête - dont l'arrivée est prévue dans le district de Kutch dans le Gujarat.

«Nous avons identifié environ 30.000 personnes qui seront déplacées des zones côtières jusqu'à des endroits plus sûrs avant ce soir», a dit M.S. Patel, un responsable de Kutch. L'Autorité nationale de gestion des catastrophes du Pakistan a recommandé aux autorités des districts d'évacuer les villages côtiers, et tous les restaurants de bord de plage ont été fermés. «Nous avons estimé que quelque 50.000 personnes pourront être évacuées si cela s'avérait nécessaire», a indiqué Ikhlaque Qureshi, un haut responsable de l'Autorité nationale de gestion des catastrophes.

L'½il du cyclone devrait passer à 250 km de Karachi

Selon le météorologue Touseef Alam, l'½il du cyclone passera à environ 250 km de Karachi, la plus grande ville du Pakistan qui compte plus de 18 millions d'habitants. Mais «les bords du cyclone frapperont les côtes pakistanaises», a dit Alam, causant des vents violents, des marées hautes et des pluies dans le sud du Pakistan, en particulier les districts méridionaux de la province de Sindh.

La tempête ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant