Cyclistes : comment bien s'assurer à vélo ?

le , mis à jour le
7

Si mettre en place une assurance en tant que cycliste n'est pas une obligation légale comme cela est le cas pour une voiture notamment, c'est en revanche vivement recommandé. Responsabilité civile, vol, dégradation, accident, protection juridique... comment vous assurer à vélo ?

Cycliste : comment bien s'assurer à vélo ? / iStock.com - Zoran Zeremski
Cycliste : comment bien s'assurer à vélo ? / iStock.com - Zoran Zeremski

S'assurer contre les accidents

En cas d'accident de la circulation entre un véhicule motorisé (voiture, scooter...) et un vélo, le cycliste sera intégralement indemnisé pour les dommages corporels subis par l'assurance du responsable. Mais dans le cas de figure où personne n'est responsable, tout va dépendre de l'assurance que vous aurez choisie. Il est donc vivement conseillé de souscrire une assurance "individuelle accident".
Cette assurance permet de :

  • Recevoir des indemnités journalières en cas d'arrêt de travail ;
  • Rembourser les frais de soins ;
  • Verser un capital décès ou d'invalidité dans les cas les plus graves.

La responsabilité civile

Une assurance responsabilité civile couvre les dommages que vous pouvez être amené à causer à autrui, y compris lorsque vous circulez à vélo.
Dans la plupart des situations, vous bénéficiez déjà d'une assurance responsabilité civile, elle est incluse dans votre contrat multirisque habitation. Si ce n'est pas le cas, vous avez la possibilité de vous adresser à une compagnie d'assurance afin d'en mettre une en place.
Cette assurance s'avère en réalité indispensable pour prévenir un éventuel accident dont vous seriez responsable. Car si vous n'en bénéficiez pas, vous aurez l'obligation d'assumer les frais de réparations et les dommages causés à autrui.

Le cas de l'accident sans responsable identifié

Si vous subissez un accident sans l'implication d'une tierce personne, c'est-à-dire qui peut être causé par une chute ou une glissade, il est rare que les contrats d'assurance habitation prévoient une indemnisation. Dans ce cas de figure, il peut être intéressant de souscrire une Garantie des Accidents de la Vie (GAV) qui peut couvrir l'assuré mais aussi sa famille en cas d'accidents qui vont au-delà de la seule pratique du vélo, puisqu'il s'agit d'indemniser des dommages corporels résultant d'accidents domestiques (brûlures, chutes, bricolage) ou qui sont la conséquence de catastrophes naturelles, d'accidents médicaux ou d'agressions ou d'attentats.

Vous assurer contre le vol et la dégradation du vélo

Afin de pouvoir être correctement couvert et indemnisé contre le vol ou la dégradation de votre vélo, vous devrez souscrire une assurance spéciale : la "multirisque bicyclette". Une nécessité puisque les contrats d'assurance classiques ne prévoient pas d'indemnisations des vélos pour ces situations, sauf dans des conditions particulièrement restrictives.
L'assurance "multirisque bicyclette" couvre notamment contre les dommages et dégradations causés au vélo suite à un accident ou à une chute. Attention toutefois à bien lire le contrat : certains ne prévoient pas de couvrir les vélos à assistance électrique ou encore ceux dont la valeur marchande dépasse un certain seuil.

Le cas des engins de déplacement personnels motorisés

Ils sont de plus présents dans l'espace urbain qu'il s'agisse des trottinettes électriques, des gyropodes ou des draisiennes. Ni formellement interdits par le code de la route ni vraiment autorisés, ils ne font actuellement l'objet d'aucun encadrement réglementaire spécifique. Bien que ces engins soient motorisés, ils sont considérés comme des piétons et sont donc tenus de circuler sur les trottoirs, respecter les feux tricolores et emprunter les passages protégés. La chaussée leur est théoriquement interdite (à l'exception des vélos à assistance électrique). Néanmoins ils doivent faire l'objet d'une assurance à minima, notamment du fait des risques de collision avec des piétons. La responsabilité civile intégrée dans l'assurance habitation est donc un minimum pour les utilisateurs de tels engins. Une GAV est également à considérer. Les compagnies d'assurances ne proposant pas encore de couvertures spécifiques avec ce type d'engins, il est préférable de se renseigner préalablement auprès de son assureur afin de savoir s'ils peuvent faire l'objet d'une garantie de leur part.

La protection juridique

L'assurance protection juridique peut être souscrite auprès de n'importe quelle compagnie. L'avantage de la formule est de bénéficier d'une prise en charge des frais engagés pour votre défense au tribunal en cas d'accident subi ou causé.
Responsabilité civile, vol et dégradation, protection juridique, accidents... n'hésitez pas à souscrire à de telles assurances pour votre vélo.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lb1970 il y a 3 mois

    @ mxnagg. Vous oubliez qu'en tant que cycliste, si vous êtes responsable d'un accident avec une voiture, ce sera à vous de payer les réparations de la voiture. Tout comme, si vous avez un accident avec un autre cycliste et que votre vélo est abimé, vous ne serez pas forcèment couvert par la RC. D'où l'importance de vérifier ses contrats d'assurance.

  • dupon666 il y a 3 mois

    c'est comme l'assurance scolaire qui fait souvent double emploi avec une autre..

  • fpelu il y a 3 mois

    Je suis bien d'accord avec vous, d'autant que la sécu paye sans sourciller toutes les suites des accidents de vélo, ainsi que de tous les sports d'ailleurs, et aussi les arrêts de travail subséquents.

  • mxnagg il y a 3 mois

    Ceci dit en reflechissant le fait de respirer fait courrir un risque au autre de transmission de virus hautement pathogene DONC il faut interdire la respiration des gens SAUF a justifier d'une Assurence a jour pour emission de particules dans l'espace publique... Allez y Lachez vous "Le Pdt c'est Macron : Open Bar pour les Assurences" et n'oubliez pas que "c'est pour votre BIEN"

  • mxnagg il y a 3 mois

    Il faut aller plus loin ET interdire la vente de chaussures de Running sauf a justifier d'une Assurence a jour pour la pratique de Sport a risque pour les poussette. Assurence pour toutes chose, toute personne, toute activite MAIS il y a pas de hausse d'impot c'est juste qu'on vous saignera "autrement"

  • mxnagg il y a 3 mois

    en voiture l'assurence de base couvre les dommage au tiers. En Velo faut etre motive pour detruire une voiture ou un pieton en retrant dedans : MAIS c'est possible donc il faut une assurence obligatoire et un permis obligatoire ET un controle technique obligatoire IDEM pour les pietons ! en courant on peut rentrer en colision avec un nourisson donc ... Et paf !

  • faites_c il y a 3 mois

    "c'est en revanche vivement recommandé."??? Et par qui est-ce vivement recommandé? Surement par les assureurs qui nous ont déjà fourgué 3 ou 4 autres assurances dont au moins 1 ou 2 qui prennent déjà en charge les éventuels inconvénients liés à l'utilisation du vélo! Quant à l'assurance vol du vélo c'est surement encore un beau pièges à c.o.n.s et je vois déjà les arguments de l'assureur pour ne pas mettre en œuvre la garantie.