Cyclisme - Vuelta : Alberto Contador, rouge de plaisir !

le
0
Sur ce Tour d'Espagne qu'il remporte pour la troisième fois, Alberto Contador s'est adjugé deux victoires d'étape, en montagne.
Sur ce Tour d'Espagne qu'il remporte pour la troisième fois, Alberto Contador s'est adjugé deux victoires d'étape, en montagne.

Cette édition 2014 de la Vuelta n'a rien à voir avec la dernière de son grand frère, le Tour de France, qui s'est déroulé un peu plus d'un mois avant. D'abord, car le soleil a inondé en grande partie le parcours espagnol - parfois trop (proche des 40 °C en première semaine) -, alors que la météo a longtemps été capricieuse sur la Grande Boucle. Mais surtout, sur l'asphalte, les passionnés de cyclisme ont assisté à un duel dont les circonstances les avaient privés sur le Tour : un duel entre Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) et Christopher Froome (Sky) qui avaient abandonné dans l'Hexagone. À l'arrivée, c'est le premier qui s'impose sur ces terres, avec panache, mettant en scène son retour au premier plan. L'Espagnol remporte la Vuelta pour la troisième fois (après 2008 et 2012) et prend déjà date pour la saison prochaine. Retour sur les deux mois, très agités, d'"El Pistolero", comme il est surnommé. Un retour au goût de feuilleton Mercredi 3 septembre dernier, 10e étape de la Vuelta. Les coureurs s'expliquent sur un contre-la-montre long de 36,7 km sur des routes étroites et granuleuses, serpentins au milieu d'une nature aride. Dans une descente, Nairo Quintana (Movistar) alors leader, part dans un vol plané et reste longuement au sol. Alberto Contador, lui, a déjà chuté. C'était cinquante et un jours plus tôt, sur les routes du Tour. Dans la descente du Petit Ballon, l'Espagnol avait posé un pied à terre, victime d'une fissure du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant