Cyclisme: Sep Vanmarcke remporte la classique Het Nieuwsblad

le
0
SEP VANMARCKE S?ADJUGE LA CLASSIQUE HET NIEUWSBLAD
SEP VANMARCKE S?ADJUGE LA CLASSIQUE HET NIEUWSBLAD

par Gilles Le Roc'h

PARIS (Reuters) - A 23 ans, Sep Vanmarcke n'avait encore jamais gagné une seule course de sa carrière et c'est dans la prestigieuse classique Het Nieuwsblad que le coureur de Courtrai a inauguré samedi son palmarès.

Le Flamand longiligne s'est imposé au sprint devant ses compagnons d'échappée Tom Boonen et Juan Antonio Flecha.

Vanmarcke n'avait jamais eu l'occasion de lever les bras mais depuis deux ans et sa deuxième place dans Gand-Wevelgem, tout le monde savait qu'il avait du talent.

Dans cette première course de l'année en Belgique, il a surtout fait la démonstration de sa puissance et Tom Boonen a sans doute commis l'erreur de ne pas y prêter suffisamment attention.

Derrière l'habituelle échappée matinale comprenant deux Français, Florian Vachon et David Boucher, tout s'est décanté à 60 km de l'arrivée dans le Taaienberg, mont abordé en tête par le Néerlandais Lars Boom, lequel s'est mis en travers par la suite sur des pavés boueux.

Ce moment a été choisi par Boonen pour porter une attaque décisive entraînant avec lui son équipier Dries Devenyns, un duo du Team Sky composé de Matthew Hayman et Juan-Antonio Flecha, Vanmarcke, l'ancien champion du monde Thor Hushovd et le Danois Matti Breschel.

"TRÈS ÉMOUVANT POUR MOI"

Boonen faisait très forte impression et semblait sûr de sa force, et ce en dépit de l'impressionnante charge de Vanmarcke dans le Molenberg, fatale à Hushovd et Breschel.

Boonen a ensuite continué à serrer les dents derrière son jeune compatriote, accélérant sur le dernier secteur pavé, rejetant cette fois à l'arrière Hayman et Devenyns.

A une quinzaine de km de l'arrivée, les trois hommes de tête se sont résignés à un sprint massif même si Flecha, vainqueur de cette épreuve en 2010, deuxième en 2011, troisième en 2009, a attaqué dans les rues de Gand.

Boonen, qui n'a jamais gagné cette course, a alors lancé un sprint, dans son style habituel, mais loin de l'arrivée, à un peu moins de 300 m. Dans son sillage, Vanmarcke a attendu calmement pour porter son effort à 100 m de la ligne et l'emporter.

"C'est très émouvant pour moi de remporter ma première victoire dans cette classique flamande. Je ne pouvais sans doute pas rêver mieux", a-t-il dit à l'issue de la course.

Le peloton s'est présenté 28 secondes plus tard, réglé par un équipier du vainqueur, l'Australien Heinrich Haussler devant Greg Van Avermaet.

Les Français Lloyd Mondory, Matthieu Ladagnous et Alexandre Pichot ont pris respectivement les septième, huitième et neuvième places.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant