Cyclisme: Ryder Hesjedal, vainqueur du Giro, admet s'être dopé

le
0
LE CANADIEN RYDER HESJEDAL RECONNAÎT S'ÊTRE DOPÉ
LE CANADIEN RYDER HESJEDAL RECONNAÎT S'ÊTRE DOPÉ

PARIS (Reuters) - Le Canadien Ryder Hesjedal, vainqueur du Tour d'Italie cycliste l'an passé, a reconnu mercredi s'être dopé "il y a plus de dix ans".

"J'ai aimé et vécu de ce sport mais il y a plus de dix ans, j'ai choisi le mauvais chemin", a confessé dans un communiqué Ryder Hesjedal, qui court pour l'équipe Garmin-Sharp.

"Même si ces errements remontent à plus d'une décennie et ont été de courte durée, cela ne change pas le fait que je suis responsable et que j'en suis désolé depuis tout ce temps".

Ce communiqué répond aux accusations du Danois Michael Rasmussen, qui a révélé plus tôt dans la journée avoir appris à Ryder Hesjedal comment prendre de l'EPO, une substance interdite, en 2003.

Le coureur danois avait été exclu de l'équipe Rabobank alors qu'il était en tête de l'édition 2007 de la Grande Boucle pour avoir menti aux responsables de la lutte contre le dopage sur ses mouvements.

Ses aveux sont contenus dans un livre, dont les bonnes feuilles ont été publiées mercredi par le journal danois Politiken.

"Je crois que dire la vérité aidera cette discipline sportive à aller de l'avant. Il y a plus d'un an, lorsque j'avais été contacté par les autorités anti-dopage, j'avais fait preuve de franchise sur mon passé", a ajouté le Canadien.

Plusieurs cyclistes, anciens ou en activité, dont Ryder Hesjedal, et de directeurs ont été invités par l'Agence américaine anti-dopage (Usada) à déposer dans l'affaire Lance Armstrong, privé de sept titres de vainqueur du Tour de France pour dopage.

Le Canadien faisait partie de l'équipe de Lance Armstrong, l'US Postal en 2004 et Discovery Channel en 2005.

Son nouvel employeur, Garmin, connu pour son hostilité au dopage, lui a apporté son soutien.

En janvier, après des années de dénégation, Lance Armstrong a fini par admettre avoir utilisé pendant des années des substances prohibées pour booster ses performances.

Julien Prétot, Chrystel Boulet-Euchin et Jean-Loup Fiévet pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant