Cyclisme: Quintana Rojas confirme son talent dans le Dauphiné

le
0

par Gilles Le Roc'h

MORZINE, Haute-Savoie (Reuters) - Le Colombien Nairo Quintana Rojas a rappelé les grandes heures du cyclisme colombien en s'imposant en solitaire, samedi, dans la sixième étape du Critérium du Dauphiné, celle des grands cols.

Le Team Sky a pour sa part fait forte impression au long des 167,5 km du parcours entre Saint-Alban-Leysse et Morzine, en Haute-Savoie, à l'arrivée duquel son leader Bradley Wiggins a conforté son maillot jaune de leader.

L'étape a été belle de mouvements avec 19 coureurs passés à l'attaque dans la première difficulté, le col de Plainpalais.

S'y trouvaient de nombreux coureurs français en quête d'une victoire d'étape, au lendemain du succès d'Arthur Vichot à Rumilly: le champion de France Sylvain Chavanel, Thomas Voeckler, Pierre Rolland, Rémy Di Gregorio, David Moncoutié, Alexandre Geniez ou encore Brice Feillu.

Le peloton n'a toutefois jamais laissé l'écart se creuser en faveur des échappés, à peine plus de quatre minutes après le col de la Colombière. Pour s'imposer à Morzine, l'un d'entre eux se devait donc de signer un exploit.

Brice Feillu, toujours en quête d'une confirmation de sa victoire d'étape dans le Tour de France en 2009 à Arcalis, et peut-être soucieux de convaincre son patron Stéphane Heulot de l'aligner dans la prochaine Grande Boucle, a bien tenté le coup dans la côte de Chatillon.

Il s'est offert une avance intéressante avant d'atteindre Samoëns qui marque le pied du col de Joux-Plâne, l'une des ascensions les plus difficiles des Alpes françaises.

Derrière, l'équipe BMC de Cadel Evans et la Lotto-Belisol de Jürgen Van den Broeck ont accéléré l'allure, semble-t-il pour impressionner le Team Sky, et ont repris les échappés du début de journée.

BEAUX GRIMPEURS COLOMBIENS

Seul Feillu, dans une belle allure de grimpeur, a tenu et fait belle impression, lâchant peu de temps à un peloton dont le retour semblait pourtant inévitable.

Il n'a finalement manqué que deux kilomètres au Français pour plonger sur Morzine, vaincu par la poussée du petit Colombien Nairo Quintana, passé à l'attaque à trois kilomètres du sommet.

Quintana a été le seul capable à se projeter dans le col, le Team Sky ne desserrant pas son étau sous la conduite de Boasson Hagen pendant cinq kilomètres et de Richie Porte pour finir.

Le Colombien de 22 ans a rappelé ce que furent les grimpeurs de son pays à la fin du vingtième siècle, franchissant le sommet avant de dévaler vers Morzine et de résister au retour de Cadel Evans.

Ce dernier a bien essayé de tester le sang-froid de Bradley Wiggins dans la descente, mais le leader n'a pas tremblé.

Quintana, lauréat du Tour de l'Avenir 2010 et du Tour de Murcie cette année, est le premier Colombien vainqueur d'étape du Critérium du Dauphiné depuis Santiago Botero en 2005.

Il a démontré que de grands grimpeurs pouvaient mettre en difficulté des coureurs comme Wiggins, même s'il ne présentait aucun danger au classement général.

L'étape a par ailleurs été fatale au Luxembourgeois Andy Schleck, qui ne semble pas au mieux à trois semaines du Tour de France.

Elle a en outre mis au jour les limites de Tony Martin, deuxième du classement général au départ et distancé après cinq kilomètres dans Joux-Plâne.

Chez les pointures, Vincenzo Nibali, Denis Menchov ou Janez Brajkovic ont compris qu'ils n'étaient pas dans les meilleures dispositions.

A 24 heures de l'arrivée finale à Châtel, Bradley Wiggins a fait un grand pas vers le doublé dans le Critérium du Dauphiné et le Team Sky, avec sa bande de rouleurs, a fait une démonstration de force, Rogers étant désormais deuxième au classement général et Froome quatrième.

Cadel Evans est monté sur le podium mais dans le Tour de France, il lui faudra faire preuve d'un certain talent stratégique pour contrarier son rival anglais.

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant