Cyclisme - Paris-Roubaix : Wiggins, les derniers pavés d'un sacré CV

le
0
Bradley Wiggins a tenté plusieurs attaques mais termine finalement 18e de Paris-Roubaix. Il va désormais se consacrer à la piste.
Bradley Wiggins a tenté plusieurs attaques mais termine finalement 18e de Paris-Roubaix. Il va désormais se consacrer à la piste.

Ce dimanche après-midi, Bradley Wiggins, vainqueur du Tour 2012, s'est plongé dans l'Enfer du Nord. Il a ferraillé, lutté contre les vibrations des vingt-sept secteurs pavés (52,7 km) et des 253,5 km d'un parcours traversant une partie de la France qui a oublié, le temps d'une journée au bord des pavés, la crise qui la frappe. Avant de terminer sa carrière sur route, le Britannique de 34 ans s'est offert cet ultime frisson. Et pas question pour lui de faire de la figuration.

Après avoir résisté aux bordures et aux attaques de la formation Etixx, il tient bon dans un peloton qui s'étiole chaque kilomètre un peu plus. À 33 km de l'arrivée, à la sortie du secteur pavé n° 8, Bradley Wiggins place une attaque, incisive. Rapidement, il reprend Vandenbergh (Etixx) qui jouait les poursuivants derrière les cinq hommes de tête. Mais le vainqueur du Tour 2012 ne résiste pas aux stratégies des favoris (Boom, Degenkolb) et des outsiders (Roelandts et Vanmarcke, Lotto). À moins de 3 km de l'arrivée, il tente néanmoins une ultime attaque pour retrouver les sept hommes de tête, sans plus de succès. L'Anglais termine à une honorable 18e place, 31 secondes après la fusée John Degenkolb, vainqueur du jour.

Bradley Wiggins attacks - Paris - Roubaix 2015 HD: http://t.co/J3PqTeiuyH via @YouTube- CyclingHub.tv (@CyclingHubTV) 12 Avril 2015

Finir le cyclisme sur route avec Paris-Roubaix, Bradley Wiggins en rêvait. Cet hiver, dans sa ferme de Lancashire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant