Cyclisme: objectif Tour de France pour Bradley Wiggins

le
0
LE TOUR DE FRANCE, OBJECTIF 2012 DE BRADLEY WIGGINS
LE TOUR DE FRANCE, OBJECTIF 2012 DE BRADLEY WIGGINS

par Julien Pretot

SAINT-RÉMY LÈS CHEVREUSE (Reuters) - Bradley Wiggins, troisième de la Vuelta en septembre dernier, fait du Tour de France son grand objectif cette année. Il passera cette semaine dans Paris-Nice un test très important, en se focalisant sur sa performance personnelle sans se soucier de ses rivaux.

De tous les coureurs britanniques et parce que son père était lui-même un coureur cycliste professionnel, Bradley Wiggins est sans aucun doute celui connaissant le mieux son sport, son histoire, sa tradition et ses usages.

C'est avec un oeil éclairé, peut-être aussi avec un soupçon d'inquiétude que le leader du Team Sky envisage une année amputée, jusqu'au mois d'août, de l'Espagnol Alberto Contador, suspendu pour dopage.

Il redoute notamment qu'une certaine anarchie ne régisse le peloton et que la course cycliste ne soit beaucoup moins prévisible.

"Il n'y a plus de respect dans le peloton. Les jeunes ne se préoccupent pas des champions. Ce n'était pas comme ça du temps de Lance Armstrong que personne n'osait attaquer. Désormais, peu importe qui porte le maillot jaune, tout le monde attaque !", a-t-il dit dans une interview accordée à Reuters.

"Cela rend la course plus excitante, on l'a vu dans le Tour de France avec Thomas Voeckler qui était leader après 18 étapes. Les résultats n'inspirent pas le même respect qu'il y a dix ans et je pense que ce sport a beaucoup changé depuis 10 ans. Je ne veux donc me préoccuper que de moi-même et me concentrer sur moi-même."

AVEC CAVENDISH

Ainsi Bradley Wiggins, féru d'entraînement, va se concentrer sur l'été, sur le Tour de France dont il sera l'un des favoris compte tenu de la longueur des étapes contre la montre et de la difficulté moindre des étapes de montagne, et sur les Jeux olympiques de Londres.

Aux JO, il ne disputera les épreuves sur piste dont il détient trois médailles d'or (2004 et 2008), mais il sera bien présent dans le contre-la-montre sur route.

"Dans le Tour, l'absence d'Alberto Contador ne constituera pas un facteur majeur. Je ne pense pas que ça fera la différence. En 2011, il avait été distancé dans la première étape des Pyrénées par les autres. Vraiment, je ne veux me préoccuper que de moi-même et de mon équipe. De ce que nous pouvons faire ensemble pour gagner", a-t-il affirmé.

"Tout dépendra de la décision du Team Sky. Si elle décide que les sept équipiers travaillent pour les sprints de Mark (Cavendish), je devrai me débrouiller seul. Si elle décide de soutenir le classement général, il est possible de faire les deux jobs. Cela dépendra de la composition de l'équipe et aussi des résultats obtenus dans la saison."

"Il est évident que si Mark est en très bonne condition, il n'aura pas besoin d'un soutien énorme, il est tellement rapide! Ce sujet sera très important dans les semaines qui précèderont le départ du Tour à Liège mais aujourd'hui, nous devons travailler chacun de notre côté."

Wiggins et Cavendish ne se retrouveront que sur le Tour de France, ayant chacun un programme de courses différent. Mais la réflexion de "Wiggo" laisse supposer qu'il sait où il va, qu'il ne doute pas de sa capacité à atteindre, en grande condition, le Tour de France qu'il avait quitté sur chute et avec une fracture de la clavicule en 2011.

Gilles Le Roc'h pour le service français, édité par Chrystel Boulet-Euchin et Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant