Cyclisme: la troisième étape du Dauphiné pour Edvald Boasson

le
0
LA 3E ÉTAPE DU DAUPHINÉ REMPORTÉE PAR EDVALD BOASSON
LA 3E ÉTAPE DU DAUPHINÉ REMPORTÉE PAR EDVALD BOASSON

par Gilles Le Roc'h

TARARE, Rhône (Reuters) - Comme l'année dernière, Edvald Boasson Hagen s'est imposé dans la troisième étape du Critérium du Dauphiné, courue mardi sur 167 km entre Ambérieu-en-Bugey et Tarare.

Le Norvégien a devancé l'Australien Michael Matthews et le Belge Gianni Meersman en profitant probablement de la dernière occasion de briller offerte aux sprinteurs.

Boasson Hagen est capable de gagner sur tous les terrains tout en acceptant depuis des années, et sans manifester d'états d'âme, de se fondre dans le collectif du Team Sky dont la quête de victoires finales l'oblige à travailler pour les autres.

Souvent, il doit laisser passer ses chances de lever les bras sur la ligne d'arrivée, contraint par cette discipline collective.

Cette semaine, puisque Christopher Froome, voire Richie Porte sont dans les Alpes pour gagner ce Critérium du Dauphiné, Boasson Hagen savait n'avoir qu'une occasion de penser à lui.

Il se sent bien à l'approche de l'été et n'a pas manqué d'ajouter une 66e victoire à son palmarès, ce qui lui permet d'être, à 26 ans, plus titré que son aîné Thor Hushovd.

Comme les deux précédentes, cette étape a été animée par quatre échappés, le Japonais Fumiyuki Beppu, le Belge Sander Cordeel, l'Américain Jacob Rathe et l'Espagnol Juan Antonio Flecha. Mais une nouvelle fois, le peloton a pris le dessus dans le final. Cordeel a rendu les armes à 13 km de Tarare.

"JE N'AVAIS PLUS QU'À GAGNER"

Il restait encore à escalader le col des Sauvages, assez raide dans sa partie finale pour inquiéter les sprinteurs. Le Belge Bart De Clercq a tenté d'en profiter mais le tempo imposé par Omega Pharma-Quick Step pour Gianni Meersman et le Team Sky, autour de Boasson Hagen, ne lui a laissé aucune chance.

Tous les sprinteurs, notamment Nacer Bouhanni, étaient prêts à en découdre dans le dernier kilomètre.

Le champion de France a été bloqué au moment où il produisait son effort par Sylvain Chavanel et Geraint Thomas qui venaient de s'écarter, et la victoire est revenue logiquement à Boasson Hagen, celui qui de tous les finisseurs avait franchi le col des Sauvages le plus facilement.

"Je suis très heureux. L'équipe a bien travaillé, surtout dans la dernière ascension. J'ai effectué le dernier kilomètre dans le sillage de mon pilote habituel, Geraint Thomas, et je n'avais plus qu'à gagner", a dit le toujours timide Norvégien.

"Je me suis vraiment senti bien et je suis heureux d'avoir conclu le travail. Cette victoire est bonne pour ma confiance avant le Tour de France même si je sais devoir encore progresser."

Edvald Boasson Hagen, une nouvelle fois passé à côté des classiques printanières cette année à cause d'un programme d'entraînement collectif inadapté, va se remettre au service de ses leaders et nul doute qu'il sera de nouveau opérationnel dans les ascensions de la fin de semaine.

Le Canadien David Veilleux, qui n'a connu aucune alerte, a conservé le maillot jaune de leader qu'il espère garder mercredi au terme du contre-la-montre individuel tracé entre Villard-les-Dombes et le site du Parc des Oiseaux sur 32,5 km.

Ses deux minutes d'avance sur Christopher Froome et Richie Porte ne seront pas de trop.

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant