Cyclisme: l'Australien White admet s'être dopé avec l'US Postal

le
0

PARIS (Reuters) - L'Australien Matt White a démissionné samedi de son poste de directeur sportif de l'équipe Orica-GreenEDGE après avoir admis s'être dopé lorsqu'il courait avec Lance Armstrong sous les couleurs de l'US Postal.

"Je suis triste de dire que je faisais partie de l'équipe lorsque le dopage faisait partie de la stratégie de la formation", a dit dans un communiqué Matt White, membre de l'US Postal de 2001 à 2003.

"Après avoir avoué, je suis entré en contact avec mes employeurs et je quitterai volontairement mes fonctions au sein du programme masculin de haute performance du cyclisme australien et comme directeur sportif de GreenEDGE tant que durera l'enquête."

Mercredi, l'Agence américaine antidopage (Usada) a publié un rapport de 1.000 pages dans lequel il est dit que Lance Armstrong avait utilisé des substances interdites et organisé le dopage dans son équipe au sein de l'US Postal.

Bien qu'il ait toujours nié ces infractions, Armstrong, qui est sur le point d'être privé de ses sept titres conquis sur le Tour de France, a renoncé à contester les accusations de l'Usada.

White, 38 ans, avait été renvoyé de l'équipe Garmin en 2010 pour avoir été soupçonné d'avoir envoyé le coureur Trent Lowe consulter un médecin hors du cadre de la formation cycliste, l'Espagnol Luis Garcia del Moral.

Del Moral a été banni à vie par l'Usada cette année pour son implication dans l'affaire Armstrong.

White, toutefois, estime que son sport a changé.

"Il y a eu beaucoup de changement, le cyclisme est totalement différent maintenant", a-t-il dit. "J'ai pu voir ces changements lors de ma carrière de coureur et aussi de directeur sportif sur ces dix dernières années".

Julien Prétot, Chrystel Boulet-Euchin pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant