Cyclisme: Joaquim Rodriguez s'adjuge enfin la Flèche Wallonne

le
0
Cyclisme: Joaquim Rodriguez s'adjuge enfin la Flèche Wallonne
Cyclisme: Joaquim Rodriguez s'adjuge enfin la Flèche Wallonne

par Alasdair Fotheringdam

HUY, Belgique (Reuters) - Battu sur le fil en 2010 et 2011, l'Espagnol Joaquim Rodriguez a remporté en solitaire mercredi la Flèche Wallonne, la première grande victoire de sa carrière à 32 ans.

Rodriguez a placé une accélération imparable dans le Mur de Huy à 400 mètres de la ligne et terminé la classique avec quatre secondes d'avance sur le Suisse Michael Albasini, deuxième. Le Belge Philippe Gilbert, vainqueur de la course l'an dernier, a pris la troisième place.

"Je suis passé tout près dans plein de courses, mais c'est celle-là que je voulais le plus gagner", a déclaré le coureur de Katusha. "On m'a souvent 'branché' dans mon équipe pour avoir raté de la victoire tant de fois dans la Flèche Wallonne. Je commençais à désespérer", a-t-il ajouté.

Pour conduire Rodriguez au triomphe, les Katusha n'ont pas ménagé leur peine tout au long des 194 km de l'épreuve disputée en grande partie sous la pluie.

Ils ont mis fin à une échappée de 150 km du Néerlandais Dirk Bellemakers et du Français Anthony Roux, puis ont annihilé les ultimes tentatives du Norvégien Lars-Petter Nordhaug et du Canadien Ryder Hesjedal.

LE RETOUR DE PHILIPPE GILBERT

Même si la Flèche Wallonne est considérée comme un test probant pour établir les listes des favoris de Liège-Bastogne-Liège, la dernière classique du printemps prévue dimanche, Joaquim Rodriguez ne jouait pas les matamore.

"Tout a changé pour moi depuis l'Amstel Gold Race (de dimanche dernier) où j'ai connu un jour sans. Et ça peut changer encore. On ne peut pas dire que je suis grand favori de "Liège-Bastogne-Liège simplement parce que j'ai gagné aujourd'hui", a-t-il souligné.

Vainqueur des trois classiques ardennaises l'an dernier, Philippe Gilbert se montrait beau perdant, trop content d'avoir retrouvé un niveau plus digne de son rang après un début de saison calamiteux.

"C'est une belle réponse à ceux qui m'ont critiqué, mais de toutes façons, ce sont mes supporters qui m'intéressent et je suis heureux de leur avoir donné des raisons de s'enthousiasmer", a déclaré le champion belge.

"Terminer troisième de la Flèche, c'est aussi très bon pour le moral avant Liège-Bastogne-Liège. J'arrive en forme exactement au moment voulu", a-t-il ajouté

Pascal Liétout pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant